NOUVELLES
07/05/2016 01:40 EDT | Actualisé 08/05/2017 01:12 EDT

Angleterre - 37e journée: un fauteuil pour deux entre City et Arsenal

Il n'y a plus qu'une place à prendre sur le podium du Championnat d'Angleterre et elle se joue en grande partie dimanche lors de la 37e journée puisque Arsenal, actuel 3e, se rend sur le terrain de Manchester City, 4e à trois points.

La première place est déjà assurée pour Leicester tandis que la deuxième devrait revenir à Tottenham, bien placé. Pour City et Arsenal l'enjeu est clair: éviter la 4e place, celle qui oblige à un encombrant barrage de Ligue des champions mi-août.

La tâche semble plus ardue pour City, qui doit également regarder dans le rétroviseur Manchester United, 5e à quatre points mais avec un match en retard.

Il y a donc une possibilité que Pep Guardiola, le remplaçant de Manuel Pellegrini, dispute la C3 l'an prochain, ce qui ferait mauvais genre après une demi-finale historique en C1.

"Il est très important de se qualifier à nouveau en C1, a rappelé justement le Chilien. Mon contrat s'achève ici, mais ce n'est pas quelque chose qui m'inquiète. Si on finit 3e, ce ne sera pas extraordinaire mais ça reste une bonne saison. Bien sûr c'est spécial parce que c'est mon dernier match à domicile en conclusion d'années très intenses, même si la deuxième a été la plus mauvaise".

- Aguëro meilleur buteur ? -

Ses Citizens ne semblent pourtant pas au mieux, quatre jours après une élimination frustrante contre le Real (0-0, 1-0).

D'autant que cette année, les Citizens éprouvent des difficultés contre les grosses équipes, et encore plus à domicile.

L'équipe, qui reste sur trois matches sans victoire et une claque à Southampton (4-2) entre ses deux matches européens, n'a ainsi battu un adversaire du Top8 qu'une seule fois en 13 tentatives. A l'Etihad, elle a déjà concédé cinq revers, autant que lors des quatre précédentes saisons cumulées.

Côté effectif, la défense est encore décimée sans Kompany, qui a rechuté, ni les latéraux Zabaleta et Kolarov. Devant, Iheanacho, sept buts en cinq titularisations, semble un bon choix pour pallier l'absence de Silva et épauler Agüero, qui chasse le titre de meilleur buteur avec 23 réalisations (Kane premier avec 25 buts).

C'est toujours mieux que la doublette Giroud-Sanchez en face, qui plafonne à 12 buts chacun. Le Français attend même le 13e depuis 15 matches.

Même si le nul peut l'arranger, Arsenal, en raison de sa différence de buts déficitaire (+25 contre +30), doit toutefois l'emporter pour assurer sa 3e place.

Ce qu'il a fait ici-même l'an passé (2-0) et encore au match aller (2-1). Les Gunners sont invaincus depuis cinq matches contre leur rival.

- "On avait des chances d'être champion" -

En championnat, ils restent sur huit matches sans défaite mais, même si les Londoniens peuvent enchaîner un 4e match sans encaisse de but pour la première fois depuis deux ans, leur forme à l'extérieur reste suspecte avec seulement deux succès en neuf déplacements.

"On a des regrets car on avait des chances d'être champions", a reconnu Arsène Wenger, chahuté il y a une semaine à domicile en conclusion d'une nouvelle saison frustrante. "Ca reste un match important parce que une partie de notre responsabilité en tant que pro, c'est de préparer l'avenir. Et l'avenir du club dépend de ce match. L'objectif maintenant, c'est d'assurer notre place en C1, au moins avec la 3e place et si possible de prendre la 2e place".

Privé de Mertesacker et Oxlade-Chamberlain, l'Alsacien, qui pourrait récupérer Cazorla, Arteta et Rosicky en échange, n'a en effet pas fait une croix sur la place de Tottenham qui peut encore s'offrir à lui si les Spurs s'écroulent après avoir perdu le titre pendant que les Gunners finissent en boulet de canon.

Ce qui reste un beau lot de consolation pour des Gunners peut-être un peu déjà en vacances.

cd/agu