NOUVELLES
03/05/2016 04:40 EDT | Actualisé 04/05/2016 04:56 EDT

Feux de forêt à Fort McMurray: évacuation et images spectaculaires (VIDÉO/PHOTOS)

Le feu de forêt qui ravage Fort McMurray, dans le nord de l'Alberta, a consumé 1600 maisons et forcé l'évacuation de ses 88 000 résidents. Le feu a encore gagné en intensité selon les autorités, et s'étend maintenant sur 100 kilomètres carrés.

L'autoroute 63 au sud de la ville des sables bitumineux est remplie de voitures immobilisées, plusieurs parce qu'elles n'ont plus de carburant. Des policiers circulent le long de la route pour aider les automobilistes en panne.

L'aéroport, qui était resté ouvert pour les départs, mais qui n'accueillait plus d'avions, est désormais fermé.

Les autorités s'attendent à une autre « journée difficile », a indiqué Bernie Schmitte, un responsable provincial de la lutte contre les feux de forêt. Il ajoute que les températures doivent rester chaudes et que les vents devraient se lever en début d'après-midi.

Alors que les autorités disaient que le feu avait ravagé 80 % du quartier Beacon Hill mercredi matin, ce bilan a été révisé en début d'après-midi à 70 % des maisons endommagées. Ce quartier comptait 2207 résidents lors du dernier recensement municipal de 2015.

L'autre quartier le plus touché est celui de Waterways, avec 90 % de ses habitations endommagées.

Galerie photo Feux de forêt à Fort McMurray (mai 2016) Voyez les images

La Croix-Rouge canadienne sollicite la générosité des Canadiens afin d'aider leurs compatriotes du nord-est de l'Alberta qui sont aux prises avec ces feux de forêt catastrophiques.

La Croix-Rouge a mis sur pied le fonds Feux de forêt en Alberta qui s'adresse tant aux entreprises qu'aux individus. Des explications sont offertes sur le site Web de l'organisme.

L'étendue des dégâts, selon les quartiers :

  • Abasand : 50 % des maisons brûlées (dont deux à proximité de l'hôpital)
  • Draper : dommages sous évaluation
  • Gregoire : sauf
  • Saline Creek : sauf
  • Grayling Terrace : 4 maisons détruites, 6 endommagées
  • Centre-ville : une maison détruite
  • Thickwood : une maison détruite sur Signal Rd.
  • Timberlea : 13 caravanes détruites sur McKinlay Crescent
  • Dickinsfield : 2 maisons détruites
  • Wood Buffalo : Plus de 30 maisons détruites

Le ministre de la Défense canadienne et l'Alberta ont signé une entente pour des renforts. Ottawa offrira du transport aérien pour les pompiers, ainsi que de l'aide logistique. Une équipe de déploiement mobile de la base de Trenton en Ontario s'est envolée pour Edmonton et se rendra à Fort McMurray ensuite.

Les pompiers ont toutefois réussi à éteindre les principaux feux qui sévissaient dans la ville. Ils protègent les ponts et bâtiments publics des flammes.

Le feu est présentement aux abords des quartiers de Thickwood et de Timberlea. Selon les autorités, il y a de fortes chances que le feu endommage ces communautés si l'on se fie aux prévisions météorologiques actuelles. Dans sa majeure partie, le centre-ville n'est pas touché.

L'hôpital de la ville n'a pas été touché par les flammes et tous les patients, incluant neuf bébés naissants, ont été évacués avec succès. Les cas les plus urgents ont été héliportés, les autres ont été transportés par ambulance.

À 11 h, un avis de faire bouillir l'eau a été diffusé pour toute la région de Fort McMurray incluant les camps de travailleurs où se trouvent présentement des milliers d'évacués.

LIRE AUSSI:

» Les satellites de la NASA montrent à quel point l'incendie s'est propagé rapidement (PHOTOS)

» Comment aider les sinistrés de Fort McMurray?

» Un bébé est né pendant l'évacuation

La première ministre Rachel Notley se rendra en début d'après-midi à Fort McMurray, si les conditions le permettent. La première ministre a commencé son point de presse en remerciant les pompiers sur place.

«Notre province est forte et nous saurons nous en sortir»

- Rachel Notley, première ministre albertaine

En conférence de presse ce matin, le premier ministre du Canada a assuré la population du nord de l'Alberta du soutien total d'Ottawa pour faire face au feu de forêt. « Le Canada est un pays où nous nous soucions de nos voisins », a ajouté Justin Trudeau.

« Le pire du feu n'est pas passé. Nous attendons encore des températures élevées et des vents forts », a indiqué Bernie Schmitte, un responsable provincial de la lutte contre les feux de forêt.

Les estimations font état de 17 000 évacués au nord de Fort McMurray. Au sud, 45 000 évacués ont fui. Sur ceux-ci, 8000 évacués ont pris le chemin du centre d'urgence Anzac, et 9000 se dirigeaient vers celui de Lac La Biche. Quelque 18 000 personnes ont par ailleurs pris la route d'Edmonton. C'est la plus importante évacuation liée à un feu de forêt de toute l'histoire de la province.

Il y aurait également des dommages importants aux maisons du quartier Abasand, particulièrement au sud et dans le quartier Waterways. Une maison serait détruite à Grayling Terrace, une au centre-ville et une dans le quartier Thickwood, sur Signal Road. Deux maisons seraient détruites à Dickinsfield.

Les 12 maisons mobiles sur McKinlay Crescent dans le quartier Timberlea auraient aussi été ravagées par les flammes. Par contre, les maisons du quartier Gregoire et de Saline Creek n'auraient pas de dommages importants.

Quelque 100 pompiers combattent toujours l'incendie, qui reste non maîtrisé. L'aéroport de Fort McMurray est en service.

Les autorités soulignent que le manque de carburant est devenu un enjeu dans la capitale des sables bitumineux. De l'eau et de la nourriture supplémentaires y sont également nécessaires.

Le feu, qui s'est déclenché dimanche après-midi, a rapidement pris de l'ampleur en mi-journée, au point où, à 17 h 30, 12 quartiers étaient sous un avis d'évacuation obligatoire. Les autorités ont commencé à craindre le pire lorsque le feu a sauté la rivière Athabasca et a pris la direction de Fort McMurray.

En mi-journée mardi, l'autoroute 63, la seule route qui mène à Fort McMurray, a été fermée un temps à l'intersection du boulevard MacKenzie en raison de l'incendie, créant d'importants bouchons de circulation, avant d'être rouverte en soirée.

Aucun blessé grave

Jusqu'à maintenant, aucun blessé grave n'est à déplorer. Une personne a toutefois été blessée à la cheville ou au genou.

Tous les patients du centre de santé régional Northern Lights, le seul hôpital de la région, ont été évacués avec succès de Fort McMurray avant 19 h, mardi. Ces patients sont actuellement hors de danger et sont hébergés temporairement dans un site pétrolier au nord de Fort McMurray. Tard mardi soir, Services de santé Alberta a confirmé qu'un Boeing 737 doit être envoyé pour aller chercher ces patients et les emmener à Edmonton, là où ils seront traités dans des établissements de santé.

Une quinzaine de camps de travailleurs de l'industrie pétrolière et gazière font office de refuges pour les résidents évacués. Parmi ces camps, celui de la pétrolière Shell. Le camp Albian Village, situé à environ 70 km au nord de la ville, accueille autant d'évacués que possible.

Des hôtels de la région accueillent également les évacués sans frais et leur fournissent à manger.

La Croix-Rouge canadienne fait appel à la générosité des Canadiens pour donner de l'argent dans un fonds mis en place pour aider les individus évacués ou qui ont perdu leurs possessions dans le feu. Des explications sont offertes sur le site web de l'organisme.

Le feu n'a pas entraîné de conséquences graves pour les sites pétroliers. Le géant pétrolier Suncor a indiqué que son usine, située à 25 km au nord de Fort McMurray, était en sécurité. L'entreprise a aussi fait savoir qu'elle ralentit la production dans ses installations régionales, afin de permettre à ses employés et à leur famille de se rendre en lieu sûr. La pétrolière ConocoPhillips, quant à elle, a annulé tous les déplacements en direction de son site Surmont.

Des pompiers en provenance d'autres villes, comme Calgary, et d'autres provinces seront appelés en renfort pour venir en aide à Fort McMurray. « Toutes les ressources techniques que nous pouvons déployer en sécurité sont déployées », a dit Rachel Notley.

Chaleur et vents forts

Les dirigeants du service d'incendie avaient averti plus tôt mardi que les hautes températures et le taux d'humidité bas pourraient alimenter le brasier qui s'étendait sur plus de 2600 hectares. « La journée s'annonce difficile, avait indiqué Darby Allen, le chef des pompiers de la municipalité de Wood Buffalo. Nous faisons face à des conditions extrêmes. »