NOUVELLES
02/05/2016 04:42 EDT | Actualisé 03/05/2017 01:12 EDT

Kerry admet que la situation est « hors de contrôle » en Syrie

La situation en Syrie est à « plusieurs égards hors de contrôle », a admis lundi le secrétaire d'État américain John Kerry, au terme d'une rencontre à Genève avec l'envoyé spécial de l'ONU sur la Syrie, Staffan de Mistura.

M. Kerry poursuit lundi une série de rencontres visant à sauver ce qui reste de la trêve, qui a volé en éclats après la reprise des violences à Alep, le 22 avril. Quelque 250 civils sont morts dans la ville depuis, et la situation demeure très préoccupante.

« Les deux parties, l'opposition et le régime, ont contribué à ce chaos, et nous allons travailler intensément au cours des prochaines heures pour tenter de revenir à une cessation des hostilités », a-t-il déclaré.

Bien qu'aucune entente définitive sur un nouvel arrêt des hostilités n'a été annoncée, M. Kerry soutient que Moscou et Washington ont convenu de surveiller plus étroitement la situation sur le terrain.

« La Russie et les États-Unis se sont entendus pour qu'il y ait du personnel additionnel qui va travailler à partir d'ici, à Genève, sur une base quotidienne, afin que notre capacité à être capable de la faire respecter [la trêve, NDLR] soit renforcée », a-t-il dit.

Plus de détails à venir.