NOUVELLES
02/05/2016 07:49 EDT | Actualisé 03/05/2017 01:12 EDT

Julie Snyder avoue être inquiète pour son avenir à la télé

Invitée à l'émission Tout le monde en parle dimanche soir, l'animatrice Julie Snyder s'est confiée sur son avenir à TVA après la fin de l'émission Le banquier en décembre.

« Oui, j'ai des inquiétudes », a-t-elle avoué à l'animateur Guy A. Lepage au sujet de son avenir à TVA.

« Je me suis donnée corps et âme pour TVA », précise Julie Snyder qui estime qu'elle se trouvait « en captivité » avec le réseau.

L'entrevue avec Céline Dion

L'animatrice et productrice a également appris récemment qu'elle ne sera pas aux commandes d'une entrevue à venir avec Céline Dion diffusée au réseau TVA, même si ses collaborateurs de longue date Jean Lamoureux et Stéphane Laporte y contribueront. L'animatrice Marie-Claude Barrette de Deux filles le matin effectuera l'entrevue avec la chanteuse québécoise.

Julie Snyder croyait « qu'elle allait réaliser l'entrevue avec Céline Dion » normalement. « Je l'ai appris récemment », précise celle qui ne sait pas si cette décision provient de TVA ou de l'équipe de Céline.

La fin de la production

Julie Snyder a annoncé en juin 2015 qu'elle abandonnait la production des émissions de télévision de Productions J, invoquant la modification des critères d'admissibilité aux crédits d'impôt remboursables pour la production cinématographique et télévisuelle.

Elle avait alors montré du doigt le gouvernement libéral de Philippe Couillard. Celui-ci, dans son budget de mars 2015, avait rétabli les règles fiscales en vigueur jusqu'en 2014 qui empêche un producteur lié à un diffuseur d'avoir droit à un crédit d'impôt remboursable.

Julie Snyder soutenait alors que sa relation avec Pierre Karl Péladeau, ancien grand patron de Québecor, rendait sa maison de production inadmissible à ces crédits d'impôt.

Questionnée par Guy A. Lepage sur un éventuel retour à la production, Julie Snyder, aujourd'hui divorcée de Pierre Karl Péladeau, a expliqué qu'elle ne pourrait avoir droit à un crédit d'impôt pour encore deux ans.

Sur une note plus personnelle, elle s'est confiée sur sa relation avec Pierre Karl Péladeau et sur leur mariage.