POLITIQUE
02/05/2016 05:04 EDT | Actualisé 02/05/2016 05:50 EDT

Démission de PKP : les députés à Ottawa font preuve d'empathie (VIDÉO)

OTTAWA – Même s’ils ne partageaient pas tous sa vision politique, les députés fédéraux ont fait preuve de sympathie à l’égard de l’ancien chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau, qui a démissionné lundi.

Voici quelques réactions récoltées au Parlement :

« Il n’y a pas d’engagement plus important que celui d’un parent envers ses enfants. M. Péladeau était placé devant un choix déchirant et a choisi sa famille. C’est une décision difficile, mais courageuse qu’il a prise aujourd’hui. Au nom du Bloc Québécois, je tiens à saluer l’engagement de M. Péladeau pour le Québec et pour son indépendance » - Rhéal Fortin, chef du Bloc québécois.

« Il va y avoir quelqu’un qui va être nommé pour rediriger le Parti québécois. Comment cet homme ou cette femme-là réussira à faire l’union, on verra. Il y a déjà des noms qui circulent » - Denis Lebel, chef adjoint du Parti conservateur du Canada.

« Je lui souhaite bonne chance pour la suite des choses. Je le remercie pour sa contribution. On n’était pas du même côté, mais j’ai eu des bonnes relations avec lui et je lui souhaite vraiment bonne chance. M. Chrétien a déjà dit qu’on se couche tous les soirs, en se disant "J’ai passé à travers une autre [journée]." C’est très dur comme vie » - Stéphane Dion, ministre des Affaires étrangères.

« Bien écoutez, ça me prend par surprise. Pourtant il avait l'air un politicien déterminé à faire du Québec un pays souverain, ce que je ne souhaite pas en tant que fédéraliste. Mais bon, ça doit être des raisons personnelles, j'imagine » - Maxime Bernier, député conservateur de Beauce.

« La vie politique, ce n’est pas facile. Je comprends que des fois les gens prennent des décisions. Peut-être que c’est pour sa famille. Je lui souhaite bonne chance, et puis pas plus que ça » - Marc Garneau, ministre des Transports.

« Je peux très bien comprendre la pression qu'un homme ou qu'une femme politique vit quand il y a une famille avec de jeunes enfants. C'est une réalité que ma conjointe et moi, on vit. Et je ne suis pas chef ou leader d'une formation politique » - Alexandre Boulerice, député du NPD de Rosemont-La Petite-Patrie.

« À la fin de la journée, tout ce qui reste à un politicien, c’est sa famille et son intégrité. On a vu M. Péladeau ébranlé et tout ce qu’on peut lui souhaiter, c’est que toute la famille retrouve la sérénité qu’il recherche » - Luc Thériault, leader parlementaire du Bloc québécois.

« M. Péladeau avait une situation familiale qui était difficile. Il a fait le choix de s’occuper de sa famille. Je ne suis pas en mesure de dire s’il a fait le bon choix, mais j’imagine qu’il considère qu’il a fait le bon choix et j’imagine qu’il y a pensé beaucoup avant de le faire. C’est un choc pour tout le monde au Bloc québécois » - Xavier Barsalou-Duval, député de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères.

Voir aussi:

» Surprise: PKP démissionne

» Voyez la déclaration qui a pris le monde politique par surprise

» «J'ai pleuré un peu avec lui» - Pauline Marois

» Qui prendra la place? Faites vos choix!

» La twittosphère s’enflamme

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Pierre Karl Péladeau Voyez les images