NOUVELLES
02/05/2016 08:05 EDT | Actualisé 03/05/2017 01:12 EDT

Allemagne: le Congrès juif mondial veut que YouTube lutte contre les vidéos néonazis

Le Congrès juif mondial a accusé lundi la version allemande de YouTube de ne pas agir "sérieusement" pour éliminer les milliers de vidéos néonazis postées sur la plateforme et longtemps accessibles en dépit de leur contenu antisémite.

"Pourquoi est-ce que Google refuse (...) d'agir contre la prolifération de vidéos racistes et antisémites sur sa plateforme?", écrit Robert Singer, le vice-président du Congrès juif mondial dans une lettre à Philipp Justus, directeur général de Google Allemagne.

"Croyez-vous vraiment que les chansons qui glorifient (...) le meurtre de masse des juifs relèvent de la liberté d'expression?", interroge-t-il dans ce texte dont a pu prendre connaissance l'AFP.

M. Singer fait référence en particulier à une chanson, "In Belsen", du groupe d'extrême-droite Kommando Freisler, selon lui "largement disponible" sur YouTube malgré son interdiction en Allemagne. Les membres de ce groupe ont été condamnés en 2009 à de la prison avec sursis pour incitation à la haine raciale.

M. Singer rappelle que le directeur du mémorial du camp de concentration de Bergen-Belsen (nord de l'Allemagne) avait aussi demandé en septembre à ce que Youtube bloque la vidéo de cette chanson.

Mais ce n'est qu'après un article le week-end dernier dans le quotidien populaire allemand Bild que de nombreuses versions de la chanson et d'autres morceaux de Kommando Freisler ont été retirés de YouTube, selon le porte-parole du CJM, Michael Thaidigsmann.

"Il est évident que Google/Youtube ne s'occupent pas sérieusement de ce problème", a estimé M. Thaidigsmann, pointant la lenteur avec laquelle YouTube retire les vidéos offensantes qui lui sont signalées.

Un porte-parole de Youtube Allemagne a indiqué que la plateforme avait des "directives claires quant au retrait des messages haineux (...) ou qui incitent à la haine raciale".

"Nous enlevons toutes les vidéos qui violent ces directives dès qu'elles nous sont signalées. Cela concerne également la musique d'extrême-droite", a-t-il assuré.

Lundi après-midi, toutes les vidéos listées dans un courrier électronique par le Congrès juif mondial avaient été retirées de Youtube.

dlc-dsa/alf/cls