NOUVELLES
02/05/2016 03:31 EDT | Actualisé 02/05/2016 03:31 EDT

Aide médicale à mourir: une semaine de débats chargée s'ouvre à Ottawa

David Sacks via Getty Images
4 year old girl holding 70s woman's hand while senior woman is lying in a hospital bed

OTTAWA _ Les parlementaires appuient sur l'accélérateur pour faire adopter avant la date butoir du 6 juin le projet de loi fédéral C-14 sur l'aide médicale à mourir.

Cette semaine, les débats auront lieu simultanément à la Chambre des communes, en comité parlementaire et en comité sénatorial, une procédure législative peu habituelle.

Les parlementaires doivent siéger jusqu'à très tard lundi et mardi avec l'objectif d'adopter le projet de loi en deuxième lecture avant la fin de la semaine, a indiqué une source libérale.

Le débat en Chambre, qui s'était amorcé il y a un peu plus d'une semaine, a repris lundi midi avec l'intervention de députés conservateurs anti-euthanasie et d'une députée libérale émue.

L'élue en question, l'Ontarienne Pam Damoff, a eu peine à contenir son émotion en se remémorant la conversation qu'elle a eue avec son père mourant.

Comme son collègue libéral Rob Oliphant l'avait fait avant elle, la députée a soutenu que le projet de loi C-14 n'allait pas suffisamment loin à son goût, mais qu'elle l'appuierait malgré tout.

Ce ne sera pas le cas des députés conservateurs Garrett Genuis et Harold Albrecht, qui ont pris la parole aux Communes pour signaler qu'ils s'opposaient à la mesure législative.

Pour le député Albrecht, même un projet de loi amendé serait inacceptable, car l'aide médicale à mourir entre en contradiction avec ses valeurs les plus profondes.

"Chaque vie compte. Nul besoin, donc, de préciser que je n'appuie pas l'aide médicale à mourir, l'euthanasie ou toute autre mesure législative qui diminuera la valeur de la vie humaine", a résumé le député de l'Ontario.

"Ma vision du monde est influencée par mes expériences de vie, mais encore plus fondamentalement, elle a été façonnée par ma foi", a ajouté M. Albrecht.

Les débats en Chambre reprendront en après-midi, lundi. Ils doivent se poursuivre jusqu'à très tard en soirée.

Les ministres de la Justice, Jody Wilson-Raybould, et sa collègue

à la Santé, Jane Philpott, comparaîtront lundi après-midi devant le comité parlementaire.

Elles doivent répéter l'exercice mercredi devant un comité sénatorial.

Galerie photo Le droit à l'euthanasie à travers le monde Voyez les images