NOUVELLES
30/04/2016 06:41 EDT | Actualisé 01/05/2017 01:12 EDT

Serbie : l'opposition manifeste contre des "fraudes" aux législatives

Un millier de personnes ont manifesté samedi devant le siège de la commission électorale serbe à Belgrade, à l'appel de plusieurs formations de l'opposition qui ont dénoncé des "fraudes" aux élections législatives du 24 avril pour le compte, selon elles, du parti du Premier ministre Aleksandar Vucic.

"C'est un mouvement contre les fraudes électorales et pour le respect de la volonté du peuple exprimée" lors de ce scrutin, a lancé à la foule Bosko Obradovic, leader du mouvement Dveri.

"Nous ne permettrons pas aux autorités de voler nos voix", a-t-il ajouté.

Cette formation fait partie d'une coalition d'extrême droite et eurosceptique (DSS-Dveri) qui semblait, dans les heures ayant suivi le vote de dimanche, devoir passer d'extrême justesse la barre des 5%, lui permettant d'entrer au parlement.

Mais, selon les nouveaux résultats annoncés après le décompte de la quasi totalité des suffrages, cette coalition ne recueillait finalement que 4,99% des votes.

Trois autres coalitions, libérales et centristes, qui ont remporté entre 5% et 6% des voix, ont participé à ce rassemblement, certains de leurs leaders ayant affirmé que l'objectif de la commission électorale était d'assurer ainsi une majorité plus confortable au Parti serbe du progrès (SNS) de M. Vucic.

"Voleurs!", ont notamment scandé les manifestants. M. Vucic a fermement rejeté ces accusations et a reproché à l'opposition de vouloir faire pression sur la commission électorale.

Selon le nouveau décompte, le SNS et ses formations satellites ont remporté très largement les élections (48,24%), leur assurant une majorité absolue, avec 138 sièges sur 250.

La commission électorale a ordonné, avant toute proclamation officielle des résultats, que les électeurs de quinze bureaux de vote retournent aux urnes mercredi, une possibilité pour DSS-Dveri de revenir au-dessus de la barre des 5%.

Pour l'instant, six partis semblent en mesure d'entrer au parlement, contre quatre dans le précédent.

ks-ljv/rus/mct