NOUVELLES
30/04/2016 11:19 EDT | Actualisé 01/05/2017 01:12 EDT

France/36e journée: Monaco met la pression, Nice craque

Monaco a mis la pression sur Lyon en s'emparant de la deuxième place du Championnat de France après son succès contre Guingamp (3-2), alors que Nice, défait à Nantes (1-0) décroche de la course au podium à deux journées de la fin de la saison.

. Monaco ne se rate pas

Les Monégasques donnaient pourtant des signes de fébrilité depuis quatre matches: tenus notamment en échec par Rennes, difficiles vainqueurs de Marseillais en perdition après deux revers contre Bordeaux puis Lille.

Alors qu'ils semblaient idéalement placés pour tenir lieu de dauphin au Paris SG - déjà titré depuis longtemps et qui a encore étrillé Rennes 4-0 vendredi -, le Monaco de Leonardo Jardim avait laissé revenir Lyon, rétrogradant même à la 3e place.

Face à Guingamp, ils ont encore encaissé deux buts, sur deux erreurs défensives (3-2), mais se sont finalement donné une occasion rêvée de s'offrir une deuxième place cruciale pour les deux clubs, qui espèrent accrocher ainsi une qualification directe pour la phase de groupe de la Ligue des Champions.

Les joueurs de la Principauté, qui comptent provisoirement 3 longueurs d'avance sur Lyon, sont donc assurés de disputer une "finale" pour la seconde place lors de la journée suivante, face aux joueurs lyonnais. A moins que ces derniers ne trébuchent dès samedi à 21h, face au Gazélec Ajaccio...

. Saint-Etienne s'accroche, Nice décroche

C'a été le cas de Nice, sans inspiration sur la pelouse de Nantes, et même défait sur un but d'Adrien Thomasson (68e, 1-0). Transparent, Hatem Ben Arfa n'a pas pesé et les Azuréens, toujours bloqués à 56 points, voient s'éloigner la perspective d'une place sur le podium, avec désormais deux longueurs de retard sur Lyon.

"Bien sûr qu'on est dépendant des autres rencontres, mais par principe il se passe toujours quelque chose dans les derniers matches", a toutefois plaidé l'entraîneur niçois, Claude Puel. "Les choses peuvent encore bouger d'ici la fin."

Ses joueurs n'auront toutefois pas la tâche aisée lors de la journée à venir, puisqu'ils recevront Saint-Etienne, qui leur a ravi la 4e place à la faveur de son match nul contre Toulouse (0-0). Les Verts ont confirmé leurs difficultés dans l'animation offensive, mais aussi la qualité de leur défense avec rien moins qu'une sixième "clean sheet" consécutive.

. Que de regrets pour Toulouse!

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé côté Toulousains, eux qui luttent pour le maintien. Mais si les Haut-Garonnais ont leur "Dieupraz", les Stéphanois ont un autre magicien, en la personne de Stéphane Ruffier. Le gardien des Verts a écoeuré les hommes de Pascal Dupraz, en stoppant le penalty de Wissam Ben Yedder (4e) et des tentatives de Martin Braithwaite (1e, 3e), Ben Yedder (6e), Diop (24e) ou Somalia (26e).

Un seul petit point pris à Saint-Etienne mais qui ne condamne pas pour autant le TFC dès ce week-end, leur adversaire dans la lutte pour le maintien, Reims, ayant été battu à domicile par Montpellier (3-2).

Lille (6e) a de son côté gagné à Lorient 1-0, mais a perdu sur son dribbleur de talent Sofiane Boufal, blessé "tout seul" sur un appui.

cda/jco