NOUVELLES
30/04/2016 13:09 EDT | Actualisé 01/05/2017 01:12 EDT

Espagne/FC Barcelone - Luis Enrique: "Dans une situation privilégiée"

Le Championnat d'Espagne est "extrêmement difficile" avec une course au titre très accrochée entre Barcelone, l'Atletico et le Real Madrid mais le club catalan, leader, reste "dans une situation privilégiée" à deux journées de la fin, s'est réjoui samedi son entraîneur Luis Enrique.

"C'est une Liga extrêmement difficile et compétitive, avec trois équipes en mesure de remporter le titre", a souligné le technicien en conférence de presse après la victoire face au Betis Séville (2-0) samedi soir.

"Je pense que les trois équipes affichent un très bon niveau et réalisent une très bonne saison. Et je ne crois pas qu'une des trois va trébucher, donc, nous devons remplir notre contrat. C'est nous qui sommes dans une situation privilégiée", a-t-il fait valoir, soulignant que le Barça continuait "à dépendre de (lui)-même".

Brièvement dépassé au classement par ses deux poursuivants au cours de l'après-midi, Barcelone a conservé la première place (85 pts) en vertu d'une différence de buts particulière favorable vis-à-vis de l'"Atleti" (2e, 85 pts). Le Real, entraîné par le Français Zinédine Zidane, reste 3e avec 84 pts.

Et l'ascendant des Catalans dans les confrontations particulières avec leurs deux poursuivants peut leur permettre d'être sacrés dès dimanche prochain contre l'Espanyol Barcelone au Camp Nou, si l'Atletico perd et le Real ne gagne pas au même moment.

"Je crois qu'aucun des deux ne va trébucher et nous, ce que nous devons faire, c'est gagner nos matches. Il faut nous concentrer sur notre travail, être meilleurs en attaque et en défense et plier les matches avec la foi que nous avons affichée aujourd'hui", a néanmoins prévenu Luis Enrique.

"J'ai le sentiment que (le titre) se rapproche petit à petit. Notre prochain match est contre l'Espanyol et c'est un derby. Je suis sûr que le Camp Nou va chauffer au-delà de ses possibilités et que ce sera difficile jusqu'au bout parce que tout est très disputé, a-t-il conclu.

jed/sk