NOUVELLES
30/04/2016 10:32 EDT | Actualisé 01/05/2017 01:12 EDT

Allemagne/32e journée: le Bayern doit encore attendre pour le titre

Le Bayern Munich a raté l'occasion d'être sacré devant son public, tenu en échec par Mönchengladbach (1-1) samedi, à trois jours de la seconde manche contre l'Atletico Madrid pour une place en finale de Ligue des champions.

L'équipe de Pep Guardiola voit réduire à 5 points son avance sur Dortmund, qui a étrillé Wolfsburg (5-1), et doit reporter ses espoirs de sacre sur les deux dernières journées proposant un déplacement à Ingolstadt (9e) puis la réception de Hanovre le relégué.

"Bien sûr que c'est décevant, car on voulait absolument gagner", a déclaré au micro de Sky le défenseur central Jerome Boateng après sa première apparition depuis une blessure aux adducteurs fin janvier.

Contrairement à la semaine dernière, le Bayern avait son avenir entre les mains: une victoire et l'historique 4e sacre de rang était assuré quel que soit le résultat de son premier dauphin.

En dépit de l'enjeu, Pep Guardiola avait sérieusement remodelé son équipe, laissant au repos Franck Ribéry et sur le banc des pièces-maitresses telles Philipp Lahm, Robert Lewandowski et Arturo Vidal.

Le début de match lui a donné raison, avec l'ouverture du score dès la 6e minute sur une tête piquée de Thomas Müller, son 20e but de la saison.

Mais à trop vouloir gérer cette avance face à un adversaire très dangereux en contres, le Rekordmeister a fini par céder sur une frappe rasante d'André Hahn (72).

Les entrées de Thiago, Alaba et Costa après l'heure de jeu n'ont pu soulager le champion en titre, et c'était même +Gladbach+ qui donnait des frayeurs à l'Allianz Arena sur une occasion de Patrick Herrmann dans le temps additionnel (90+4).

- Dernier sacre à domicile en 2000 -

Le Bayern a manqué le premier sacre devant son public depuis 2000. Un faux-pas qui pourrait valoir encore des critiques pour Guardiola, après celles virulentes pour n'avoir pas titularisé Müller lors de la défaite à Madrid (1-0) en demi-finale aller de C1.

La bonne nouvelle: Boateng est de retour en charnière centrale où le champion du monde peut peser contre l'Atletico. La mauvaise: Ribéry n'a pas joué en raison d'une douleur dorsale et reste incertain contre Madrid, selon Guardiola.

Mönchengladbach, qui avait été le premier des deux clubs (avec Mayence) à faire tomber le Bayern cette saison, est désormais le seul à avoir pris des points sur les deux matches de Bundesliga contre les Munichois.

Avec 49 pts, le club rhénan reprend la 4e place au Hertha Berlin (49), battu en soirée à Leverkusen (2-1) qui est quasiment assuré de finir 3e et rejouer en C1 la saison prochaine.

A Dortmund, les Jaune et Noir a atomisé Wolfsburg (5-1), avec un doublé de Pierre-Emerick Aubameyang (77, 78), pour rester la seule équipe invaincue en 2016.

Le Borussia n'a pas laissé la place au suspense, en assomant "les Loups" sur deux réalisations de Shinji Kagawa (7) et Adrian Ramos (9).

Marco Reus (60) a corsé l'addition et "Auba" a fait mouche coup sur coup pour son retour de blessure (orteil). Avec 25 buts, l'ex-Stéphanois revient à deux longueurs de Robert Lewandowski dans le duel pour le trophée de meilleur buteur.

Schalke est allé gagner (3-1) sur la pelouse la lanterne rouge Hanovre, pour ravir à Mayence, tenu en échec par Hambourg (0-0), la 6e place qualificative pour l'Europa League.

Hoffenheim, en battant Ingolstadt (2-1), et l'Eintracht Francfort, vainqueur à Darmstadt, ont fait une bonne opération dans la lutte pour le maintien.

La journée se termine exceptionnellement lundi avec une bataille pour la survie entre le Werder Brême (17e) et Stuttgart (15e), séparés de deux unités.

sg/tba