NOUVELLES
28/04/2016 01:44 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

Yémen: le chef de la police d'Aden échappe à un attentat, un garde blessé

Le chef de la police d'Aden a échappé jeudi à un attentat qui visait son lieu de résidence dans la deuxième ville du Yémen, devenue capitale "provisoire" d'un pays en guerre où les jihadistes sont très actifs, selon un responsable de la sécurité.

Le kamikaze était habillé en femme, a rapporté un témoin.

Au volant de sa voiture piégée, il n'a pu atteindre sa cible et a déclenché ses explosifs à un barrage à l'entrée de la résidence du général Challal Chaëa (BIEN Chaëa), a ajouté le responsable de la sécurité.

Le chef de la police a échappé à l'attentat, mais un de ses gardes a été blessé dans l'explosion, a-t-il précisé.

Peu auparavant, une source au sein des services de sécurité avait fait état de plusieurs blessés.

Le kamikaze était habillé en femme et a été stoppé au barrage alors qu'il fonçait à bord de sa voiture en direction de la résidence du chef de la police d'Aden, a indiqué le témoin.

L'attentat n'a pas été immédiatement revendiqué, mais le général Challal Chaëa a déjà échappé à plusieurs attentats.

En février, des membres présumés d'Al-Qaïda avaient ouvert le feu sur un convoi dans lequel circulaient le général Chaëa et le gouverneur d'Aden (sud), Aiderous al-Zoubaidi.

Le 5 janvier, ces deux responsables avaient échappé à un premier attentat contre leur convoi à Aden, qui avait tué deux de leurs gardes.

Les jihadistes d'Al-Qaïda et ceux du groupe Etat islamique (EI) ont profité de la guerre civile au Yémen pour accroître leurs activités dans le sud et le sud-est du pays.

Les forces gouvernementales ont lancé récemment une opération d'envergure contre Al-Qaïda dans le sud et réussi à reprendre plusieurs villes et localités longtemps contrôlées par ce groupe jihadiste, dont Moukalla, chef-lieu de la vaste province du Hadramout.

str-faw/ak/tm/ras/feb