NOUVELLES
28/04/2016 09:24 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

USA: les grossesses adolescentes au plus bas (CDC)

Les grossesses chez les 15-19 ans ont diminué de 61% entre 1991 et 2014 aux Etats-Unis, où les campagnes d'informations et un meilleur accès à la contraception ont conduit au plus bas taux de grossesses adolescentes jamais enregistré, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires.

Les enfants nés de mères adolescentes représentaient 24,2 naissances sur 1.000 en 2014 contre 61,8 naissances sur 1.000 deux décennies auparavant, en 1991, selon un rapport des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Ce taux est le "plus bas jamais enregistré" affirment les CDC, notant que l'essentiel de ce déclin s'est produit au cours des dix dernières années.

"Entre 2006 et 2014, le taux de grossesses adolescentes a diminué de 41%", précisent-ils.

Sur cette période, la diminution a été particulièrement forte chez les Hispaniques (déclin de 51%) et chez les Noires (44%) puis chez les Blanches (35%).

Les CDC soulignent que le taux de grossesse des adolescentes est toutefois près de deux fois plus élevé chez les Hispaniques et les Noires que chez les Blanches.

"Les Etats-Unis ont fait un progrès remarquable en diminuant à la fois les grossesses chez les adolescentes et les disparités raciales et ethniques, mais la réalité est qu'il y a toujours trop d'adolescentes qui ont des bébés", a commenté Tom Frieden, directeur des CDC.

Pour des raisons économiques et sociales, ces grossesses présentent plus de risques pour la mère et l'enfant, assurent les CDC. L'accès accru à la contraception et des programmes de prévention ont contribué à la baisse, expliquent-ils.

"Ces grossesses ne sont pas intentionnelles dans la plupart des cas, et les mères se retrouvent dans une situation socio-économique désavantageuse", selon Jennifer Wu, gynécologue à l'hôpital Lenox Hill de New York.

"Les adolescentes n'ont souvent pas accès à un bon suivi prénatal et cela peut avoir un impact énorme sur les grossesses", poursuit-elle.

Selon les CDC, la prise en charge des grossesses adolescentes représente un coût estimé à 9,4 milliards de dollars par an pour les contribuables américains.

ksh/faa/elc