NOUVELLES
28/04/2016 14:01 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

Une Canadienne identifiée 46 ans après son meurtre à Los Angeles

Une adolescente canadienne poignardée à mort à Los Angeles il y a 46 ans a été formellement identifiée, ont indiqué sa famille et la police de Los Angeles (LAPD).

Les autorités ont d'abord pensé que cet assassinat pouvait être lié à la secte de Charles Manson, qui s'est livrée à une série de meurtres à cette période dans la région de Los Angeles, mais ont ensuite écarté cette possibilité.

Celle qui a été décrite pendant près d'un demi-siècle sous l'appellation "Jane Doe 59" (le terme "Jane Doe" est utilisé comme exemple comme M. Dupont en France dans les cas d'affaires classées sous X ou entourées de confidentialité) a été identifiée comme Reet Jurvetson mercredi grâce à des tests d'ADN pratiqués sur la dépouille de la victime et comparés à l'ADN de sa soeur Anne.

Son corps avait été découvert en novembre 1969 sur les bas-côtés de la célèbre route de Mulholland Drive qui serpente sur les collines de Los Angeles, peu après l'installation dans la cité des Anges de la jeune fille originaire de Montréal.

Reet Jurvetson, qui avait alors 19 ans, a été poignardée "à de nombreuses reprises dans le haut du torse et du cou", selon le communiqué de la police.

Son identité est restée mystérieuse jusqu'à ce qu'une amie de la famille reconnaisse en juin 2015 sa photo dans une base de données de personnes disparues au Canada.

Vu la nature violente de sa mort au moment où la secte Manson Family commettait une série d'assassinats, les enquêteurs ont "pris des dispositions pour interroger Charles Manson", actuellement emprisonné.

Le criminel, à l'origine notamment de l'assassinat de l'actrice Sharon Tate, qui était la femme du réalisateur de Roman Polanski et était alors enceinte, "ne leur a rien indiqué d'utile" et "l'enquête reste ouverte", précise le LAPD.

Les forces de l'ordre cherchent notamment à établir un contact avec un dénommé "John" ou "Jean", qui était ami de Reet Juvetson et aurait comme elle voyagé et vécu aux Etats-Unis en 1969.

La police a publié une photo de la jeune femme aux grands yeux bruns et aux cheveux auburns, prise environ un an avant sa mort.

Dans un communiqué sur un site internet dédié, sa soeur aujourd'hui âgée de 73 ans et la seule survivante de la famille immédiate de Reet, raconte que la victime était née le 23 septembre 1950 en Suède de parents réfugiés estoniens qui avaient fui leur pays pendant la Seconde guerre mondiale.

Reet était "une jeune fille charmante, heureuse et aventureuse", "dessinait bien et aimait coudre ses propres vêtements", "chantait dans une chorale de jeunesse", écrit Anne.

"Naïve et ayant confiance dans les autres", elle s'est installée en Californie à l'automne 1969. Elle a écrit une carte postale à ses parents pour leur dire qu'elle était heureuse et avait un appartement à Los Angeles, et qu'ils ne devaient pas s'inquiéter. Elle n'a ensuite plus jamais donné de nouvelles.

amc-ved/bdx