NOUVELLES
28/04/2016 03:55 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

Russie: l'écrivain Oulitskaïa agressée à Moscou par des militants pro-Poutine

De jeunes militants pro-Poutine ont attaqué jeudi à Moscou l'écrivain Lioudmila Oulitskaïa, critique du Kremlin, et des collégiens qui participaient à un concours organisé par Memorial, principale ONG de défense des droits de l'Homme en Russie.

Une vingtaine de militants du Mouvement de la libération nationale (NOD), créé par le député pro-Kremlin Evgueni Fiodorov, ont lancé des oeufs et du liquide antiseptique vert brillant sur Mme Oulitskaïa, dans le centre de Moscou.

"Ils étaient très organisés, très agressifs et avaient l'air de savoir exactement qui participait à cet événement", a raconté à l'AFP l'un des témoins de la scène, Julius Freytag, à la tête de la Fondation allemande Freiheig, qui soutient Memorial.

"La police était à côté, elle observait et ne faisait rien", a-t-il ajouté.

"Il y avait une connivence absolue avec la police", renchérit auprès de l'AFP Ian Ratchinski, coprésident de Memorial, sur place également. "Les militants portaient des pancartes sur lesquelles il était écrit: +Nous n'avons pas besoin d'une histoire alternative+", a-t-il précisé.

Les militants, qui arboraient un drapeau rouge orné de la faucille et du marteau et chantaient des chansons patriotiques soviétiques, ont aussi lancé des oeufs en direction des 40 adolescents venus de diverses régions du pays pour participer à la remise des prix du concours "Des individus dans l'Histoire, la Russie au 20e siècle" organisé par Memorial.

Ce concours consacre chaque année depuis 1999 les meilleurs essais écrits par des collégiens et lycéens russes sur la façon dont leur famille a vécu la répression stalinienne ou la Seconde guerre mondiale.

"C'est un symptôme de la dégradation (du climat politique en Russie), c'est la première fois qu'une telle absurdité se produit", estime M. Ratchinski.

Le NOD, qui revendique 163.000 membres, organise régulièrement des opérations plus ou moins agressives contre des opposants à la politique du président Vladimir Poutine, accusés d'être des "agents de l'étranger", en leur lançant des oeufs, de la farine et du liquide vert brillant, en général sous le regard indifférent de la police.

or-all/nm/jh