NOUVELLES
28/04/2016 05:12 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

Quinze arrestations après l'attentat-suicide commis en Turquie

ISTAMBOUL — La police turque a arrêté 15 personnes dans la foulée de l'attentat-suicide qui a fait 13 blessés mercredi dans un quartier historique de la quatrième plus grande ville du pays, selon le ministère de l'Intérieur.

La kamikaze était âgée d'environ 25 ans et seuls des fragments de son corps ont pu être retrouvés après l'attaque survenue à Bursa, près d'une mosquée construite à l'époque ottomane.

Aucun blessé n'a été touché grièvement.

L'agence de presse officielle Anadolu avait précédemment annoncé l'arrestation de 12 personnes à Bursa, à Istanbul et ailleurs.

L'attentat n'a pas été revendiqué et les autorités se font avares de détails.

L'attaque s'est déroulée un jour après que les États-Unis eurent avisé leurs ressortissants que des renseignements «crédibles» faisaient état de menaces terroristes contre des lieux touristiques turcs.

Plus de 200 personnes ont perdu la vie dans sept attentats-suicides en Turquie au cours de la dernière année, incluant celui de mercredi.

Les militants kurdes, qui combattent les forces de sécurité turques dans le sud-est du pays, ont revendiqué deux de ces attaques.

D'après le gouvernement turc, le principal responsable est toutefois le groupe armé État islamique, qui contrôle de larges pans de territoire en Syrie et Irak, deux pays voisins de la Turquie.

L'organisation terroriste, qui a des cellules en sol turc, n'a revendiqué aucun des attentats qui ont eu lieu dans le pays.