NOUVELLES
28/04/2016 07:26 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

Pour l'Allemagne,"L'Amérique d'abord" de Donald Trump n'est pas viable

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a jugé jeudi que le slogan de politique étrangère "L'Amérique d'abord" prôné par le favori à l'investiture républicaine pour la Maison Blanche, Donald Trump, n'était pas viable dans un monde globalisé.

"L'architecture de la sécurité (...) ne peut pas être organisée de façon unilatérale", a souligné M. Steinmeier devant des journalistes à Berlin. "Aucun président américain ne pourra ignorer cette réalité changée, +L'Amérique d'abord+ ne peut donc pas être la réponse".

Le chef de la diplomatie allemande a également pointé ce qu'il considère comme "des contradictions" dans le discours de Donald Trump "quand d'un côté on emploie la phrase +rendre à nouveau l'Amérique forte+ et d'un autre côté on insiste plutôt sur le retrait de l'Amérique".

Tout "cela ne me semble pas encore complètement défini", a dit M. Steinmeier.

Donald Trump a tenté mercredi de définir sa vision en matière de politique étrangère en plaçant au centre de son discours le slogan "L'Amérique d'abord".

"Ma politique étrangère placera toujours les intérêts des Américains et la sécurité de l'Amérique avant toute autre chose", a déclaré Donald Trump. "+L'Amérique d'abord+ sera le thème majeur de mon administration".

Donald Trump n'a néanmoins pas prononcé le mot d'isolationnisme, préférant dire qu'il rejette "les sirènes" de la globalisation.

yap/mtr/pjl