NOUVELLES
28/04/2016 11:15 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

Loi sur les ONG étrangères en Chine: "inquiétude" de la Maison Blanche

La Maison Blanche a exprimé jeudi son "inquiétude" après l'adoption en Chine d'une loi très controversée imposant un contrôle renforcé aux organisations non gouvernementales (ONG) étrangères, appelant Pékin à respecter "les droits et les libertés" des défenseurs des droits de l'homme.

"Les Etats-Unis sont profondément inquiets" que la nouvelle loi "réduise encore l'espace pour la société civile en Chine", a indiqué Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC).

"Nous appelons la Chine à respecter les droits et les libertés des défenseurs des droits de l'homme, des journalistes, des associations professionnelles (...) et de tous ceux qui font partie de la société civile, et en particulier à protéger la capacité des ONG étrangères à opérer en Chine", a-t-il ajouté.

Au moins un millier d'ONG étrangères travaillent en Chine, des organismes caritatifs ou environnementaux jusqu'aux chambres de commerce, en passant par les structures universitaires.

En vertu de la nouvelle règlementation, qui entrera en vigueur en janvier, la police sera la seule habilitée à approuver l'enregistrement des ONG étrangères. La police pourra annuler l'enregistrement de toute organisation dont elle jugera qu'elle "porte atteinte aux intérêts nationaux" ou "menace les intérêts de la société".

La loi ne fournit pas de définition claire de ce qu'elle englobe sous le terme d'"ONG", mais elle devrait couvrir les oeuvres caritatives et les associations professionnelles étrangères.

jca/bdx