NOUVELLES
28/04/2016 01:08 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

Corée du Nord: essai raté d'un missile de moyenne portée selon la Corée du Sud

SÉOUL, Corée, République de — La Corée du Sud soutient jeudi que pour la 2e fois en moins de deux semaines, l'essai par la Corée du Nord d'un missile à moyenne portée s'est soldé plus tôt en journée par un échec.

Le ministère sud-coréen de la Défense précise que missile Musudan lancé d'une ville côtière du nord-est de la Corée du Nord a explosé à peine quelques secondes après son lancement. On ignore si les restes du missile sont tombés au sol ou dans la mer du Japon.

Le 15 avril dernier, un tir de missile effectué par la Corée du Nord pour célébrer la naissance du fondateur du pays, Kim Il-sung, aurait lui aussi été un échec selon ce qu'avaient rapporté quelques heures plus tard les autorités sud-coréennes et américaines. Ce missile Musudan aurait lui aussi été détruit par une explosion en plein vol, quelques secondes après son décollage.

Ce type de missile a théoriquement la capacité, un jour, d'atteindre certaines bases militaires que les États-Unis possèdent ailleurs en Asie et dans l'océan Pacifique.

La confirmation de l'explosion de ces missiles constituerait un embarras pour le régime nord-corée du dictateur Kim Jong-un.

Il y a quelques jours, le ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, Ri Su Yong, a affirmé en entrevue à l'agence Associated Press que son pays était prêt à interrompre ses essais nucléaires si les États-Unis suspendaient leurs exercices militaires annuels avec la Corée du Sud.

Pour sa part, la présidente de la Corée du Sud, Park Geun-hye, a prévenu jeudi que d'autres sanctions attendaient le voisin du nord s'il devait mener d'autres essais nucléaires.