NOUVELLES
28/04/2016 13:20 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

Canada: un apiculteur québécois se fait voler 184 ruches

Un apiculteur du Québec, Jean-Marc Labonté, s'est fait voler 184 ruches, un forfait particulièrement rare qui représente une perte d'environ 200.000 dollars canadiens (140.000 euros), a-t-il déclaré jeudi.

"C'est la première fois qu'une affaire comme celle-là nous arrive", a confié à l'AFP M. Labonté. "Au Québec, c'est très, très rare".

La police provinciale enquête sur ce vol, mais M. Labonté soupçonne qu'il soit l'oeuvre "d'un apiculteur qui a perdu beaucoup d'abeilles" pendant l'hiver et cherchait à en obtenir d'autres "gratuitement".

Le vol se serait produit lundi dans un rucher clôturé et cadenassé que son entreprise familiale possède dans la région de Victoriaville, à 160 km au nord-est de Montréal.

"Cela m'écoeure, parce que les abeilles sont tellement rares" et de plus en plus chères avec "le déclin des essaims" un peu partout en Amérique du Nord, a-t-il expliqué.

Pour son entreprise, le vol représente un préjudice d'au moins 500 dollars par ruche, et ce avant que n'entre dans le calcul les recettes tirées de la pollinisation de cultures de fruits et de la vente du miel, a-t-il précisé.

L'entreprise, qui possède 4.000 ruches, en loue un peu partout au Québec pour la pollinisation des cultures de bleuets (myrtilles, ndlr) et de canneberges.

jl/mbr/bdx