NOUVELLES
28/04/2016 13:12 EDT | Actualisé 29/04/2017 01:12 EDT

C3 - Demi-finale aller: avantage Séville

Le FC Séville est allé chercher le nul sur le terrain du Shakhtar Donetsk (2-2) jeudi en demi-finale de l'Europa League et prend donc un avantage dans la perspective du match retour qui se jouera à Séville jeudi prochain.

Les Andalous ont pourtant souffert en première période, mais ils gardent intactes leurs chances de remporter pour la troisième fois d'affilée la C3, une première dans l'histoire de la compétition.

Après une entame de match idéale et un but dès la 6e minute de Vitolo, bien mis sur orbite d'une subtile déviation de Gameiro, les Sévillans ont eu bien du mal face à une solide équipe de Donetsk.

Le duo brésilien Taison-Marlos en a fait voir de toutes les couleurs à la défense sévillane en première période. Après une première frappe bien captée par Soria (18e), Marlos ouvrait le score en s'emmenant le ballon de la poitrine sur une superbe passe en profondeur, puis crucifiait le gardien d'une frappe décroisée du gauche (23e).

A la 36e, sur un corner joué à deux par Taison et Marlos, ce dernier adressait un centre tendu vers Stepanenko qui catapultait la balle sous la barre d'une tête puissante.

A la mi-temps, Donetsk menait 2-1 et avait dominé la quasi totalité de la première période.

Au retour des vestiaires, les joueurs de Séville revenaient avec de meilleures intentions. N'zonzi de la tête (59e), puis Krohn-Dehli (62e) faisaient passer un léger frisson dans la défense ukrainienne.

Mais c'est Gameiro qui allait se montrer décisif. Après s'être vu refuser un but pour hors-jeu (75e) puis avoir manqué deux belles occasions (77e, 80e), le Français avait l'opportunité de se racheter, grâce à un penalty obtenu par Vitolo.

Sans trembler, il transformait en force et au centre pour remettre les deux équipes à égalité (82e). Les Ukrainiens avaient beau pousser en fin de match, Séville restait solide et n'était plus inquiété.

agu/tba