NOUVELLES
27/04/2016 16:20 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

Un Sud-Soudanais aurait menti sur son âge pour une bourse de basketball

TORONTO — Un étudiant sud-soudanais accusé de s'être fait passer pour un adolescent afin de pouvoir fréquenter une école secondaire grâce à une bourse d'études de basketball devra probablement comparaître pour déterminer s'il doit être expulsé du Canada, ont annoncé les autorités en matière d'immigration, mercredi.

Pour le moment, Jonathan Nicola restera derrière les barreaux puisqu'un représentant du ministère de l'Immigration a décrété qu'il n'était pas digne de confiance.

Lors d'une récente audience de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, le jeune homme a soutenu qu'il n'était pas un menteur et qu'il n'était pas venu au Canada pour causer du tort aux gens ou faire quelque chose de mal.

Selon les documents de la Commission, M. Nicola est arrivé au Canada le 23 novembre 2015 et a obtenu un permis d'études l'autorisant à fréquenter une école secondaire catholique de Windsor, en Ontario, qui lui avait offert une bourse pour étudiants-athlètes.

Le passeport du Sud-Soudanais et sa demande pour le permis d'études indiquent tous les deux qu'il est né le 25 novembre 1998, ce qui signifie qu'il serait actuellement âgé de 17 ans. Le mensonge aurait toutefois été découvert après qu'il eut tenté, en décembre, d'obtenir un visa américain afin de pouvoir voyager aux États-Unis pour jouer au basketball avec l'équipe de son école secondaire, a indiqué Kelly Cutting, une avocate du gouvernement fédéral, lors d'une audience le 19 avril.

Les renseignements détenus par les autorités américaines démontrent que Jonathan Nicola avait sollicité sans succès auprès d'elles le statut de réfugié en 2007 et donné le 1er novembre 1986 comme date de naissance, ce qui voudrait dire qu'il n'a pas 17, mais bien 29 ans.

Il avait aussi présenté une requête pour un visa étudiant aux États-Unis en avril 2015, espérant se rendre là-bas pour étudier grâce à une bourse, et avait affirmé dans la demande être né en 1998, a ajouté Me Cutting.

Après une entrevue au consulat des États-Unis à Toronto, les autorités américaines ont cependant rejeté la requête de M. Nicola parce que ce dernier avait menti sur son âge et parce qu'elles le soupçonnaient d'avoir l'intention d'immigrer plutôt que de simplement visiter le pays.

Arrêté le 15 avril par des représentants de l'Agence des services frontaliers du Canada, le jeune homme a admis avoir plus de 17 ans, mais il a déclaré ne pas connaître son âge exact.

Même si c'est le cas pour de nombreuses personnes nées dans des pays sous-développés, Me Cutting a fait valoir qu'il était peu probable que Jonathan Nicola ignore sa date de naissance puisque ses frères, ses soeurs et lui-même ont vu le jour en Arabie saoudite où vivent toujours leur père, un ingénieur mécanique, et leur mère.