NOUVELLES
27/04/2016 12:17 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

Un présumé sympathisant terroriste se fait refuser la libération sous caution

BRAMPTON, Ont. — Un homme de 23 ans faisant face à une accusation liée au terrorisme s'est vu refuser une libération sous caution, mercredi, à Brampton en Ontario.

Kevin Mohamed devra donc demeurer derrière les barreaux, mais les détails de la décision sont frappés d'un interdit de publication.

L'ancien étudiant en génie avait été arrêté le mois dernier parce que l'on craignait qu'il ne commette un acte terroriste.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) l'avait alors accusé d'avoir participé ou contribué aux activités d'un groupe terroriste sur une période de deux ans.

La police affirme que Kevin Mohamed a commis les offenses en Ontario — notamment à Whitby, Mississauga et Waterloo — entre le 24 avril 2014 et le 25 mars 2016.

La GRC a précisé que l'arrestation était survenue à la suite d'une enquête amorcée en août. Selon le corps policier, Kevin Mohamed s'était rendu en Turquie en avril 2014 afin de joindre Jabhat Al-Nusra, un groupe figurant sur la liste canadienne des entités terroristes.