DIVERTISSEMENT
27/04/2016 04:49 EDT

Du classique et du populaire au Théâtre du Rideau vert pour la saison 2016-2017

Théâtre du Rideau Vert

Des monuments contemporains signés Ionesco, plusieurs adaptations sur les planches de films à succès et une production tirée d’un roman acclamé par la critique, le Théâtre du Rideau vert joue la carte des valeurs sûres pour sa saison 2016-2017.

Dans les murs de l’institution de la rue Saint-Denis, la directrice artistique Denise Filiatrault a dévoilé mercredi les cinq productions qui se succèderont durant les prochains mois. C’est la pièce La liste de mes envies qui ouvrira la saison du 11 octobre au 12 novembre.

Écrit par le Français Grégoire Delacourt sur une mise en scène de Marie-Thérèse Fortin, cette comédie douce-amère rassemble Marie-Chantal Perron, Steve Laplante, Marc Legault, Anick Lemay et Tammy Verge,

Le temps des fêtes sera de nouveau marqué par l’incontournable Revue et corrigée édition 2016. Alain Zouvi, toujours à la barre du traditionnel rendez-vous festif, reviendra en compagnie de son équipe sur ce qui aura marqué l’année du pire jusqu’au meilleur.

Suivra un programme double alléchant composé de La cantatrice chauve et de La Leçon de l’iconoclaste Eugène Ionesco et mise en scène par Normand Chouinard. Du 31 janvier 2016 au 4 mars 2017 seront réunis entre autres les comédiens Rémy Girard, Sylvie Drapeau et Luc Bourgeois.

Julie Le Breton et Mathieu Quesnel interpréteront sur scène les deux personnages emblématiques de l’œuvre Vol au-dessus d’un nid de coucou. Adaptée au cinéma en 1976 par Milos Forman dans une version éponyme inoubliable qui mettait alors en scène un duo-choc incarné par Jack Nicholson et Louise Fletcher, la proposition théâtrale de Michel Mony s’attardera là aussi sur la quête de liberté d’un homme face à l’oppression clinique.

Après Les Intouchables, présenté à guichet fermé l’année passée au Rideau vert, le théâtre pari sur une nouvelle comédie sociale pour attirer les foules. La saison se conclura donc avec la présentation de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu dans lequel des filles catholiques d’une famille aisée se marient avec des hommes issus de différentes communautés culturelles.

Du 9 mai au 10 juin 2017, Denis Filiatrault mettra en scène cette variété tirée du film populaire français qui a caracolé au box-office de l’Hexagone en 2014. La mouture québécoise comprendra une distribution variée, dont Rémy Girard et Micheline Bernard dans les habits des deux parents bourgeois.

Détails sur la programmation: rideauvert.qc.ca