NOUVELLES
27/04/2016 01:30 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

Le parcours de Salah Abdeslam, des attentats de Paris à l'extradition

Salah Abdeslam, qui a été transféré mercredi de Belgique en France, a échappé pendant quatre mois aux enquêteurs avant d'être arrêté le 18 mars à quelques rues de chez lui dans la commune bruxelloise de Molenbeek.

Ce Français d'origine marocaine de 26 ans, résident en Belgique, est soupçonné d'avoir tenu un rôle-clé de logisticien dans les attentats du 13 novembre à Paris, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés.

- 13 novembre 2015 -

A 21H59, une Clio noire, louée par Salah Abdeslam arrive dans le nord de Paris. Les enquêteurs se demandent s'il n'est pas au volant après avoir déposé trois kamikazes aux abords du Stade de France (banlieue parisienne).

Il dépose la voiture dans le 18e arrondissement de Paris, mentionné par le groupe Etat islamique dans sa revendication, puis se rend dans la banlieue sud de la capitale, à Montrouge, où un gilet d'explosifs sera retrouvé le 23 novembre.

- 14 novembre -

A un contrôle routier à Cambrai, près de la frontière franco-belge, un homme présente aux gendarmes des papiers au nom de Salah Abdeslam. La voiture est autorisée à repartir, Salah Abdeslam étant inconnu des services français et ne figurant pas dans les fichiers, à l'inverse des services belges.

Un mandat d'arrêt européen est délivré contre lui le 24 novembre. Pendant quatre mois, il reste introuvable.

- 15 mars 2016 -

Une équipe de six enquêteurs franco-belges se présente pour une perquisition de routine devant un appartement de Forest, une commune bruxelloise du sud-ouest de la capitale. Ils sont accueillis par des tirs d'armes automatiques. L'un des trois hommes à l'intérieur de l'appartement est tué, deux autres prennent la fuite.

- 18 mars -

En début d'après-midi, le parquet fédéral belge confirme que des empreintes de Salah Abdeslam ont été retrouvées dans l'appartement perquisitionné à Forest.

Quelques heures plus tard, on apprend qu'une importante opération de police est en cours à Molenbeek. A 18h00, des sources policières confirment que Salah Abdeslam a été arrêté, blessé à une jambe.

- 19 mars -

Entendu au siège de la police fédérale belge, Salah Abdeslam reconnaît avoir "voulu se faire exploser au Stade de France" le soir des attentats, avant d'avoir fait "machine arrière".

Salah Abdeslam est inculpé pour "meurtres terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste". Il est incarcéré à la prison de Bruges (nord de la Belgique).

- 22 mars -

Un triple attentat-suicide fait 32 morts et 340 blessés à Bruxelles.

Interrogé par les enquêteurs juste après ces attaques, Salah Abdeslam se refuse à la moindre déclaration.

- 31 mars -

La justice belge approuve la remise à la France, en vertu d'un mandat d'arrêt européen, de Salah Abdeslam, annonce le parquet fédéral belge.

- 21 avril -

Salah Abdeslam est inculpé à Bruxelles pour "tentative de meurtre" en raison de sa participation présumée à la fusillade de Forest, le 15 mars.

- 27 avril -

Salah Abdeslam est remis par la Belgique aux autorités françaises et arrive à 9H05 sur le territoire française, avant d'être présenté dans la journée "aux magistrats instructeurs en vue de sa mise en examen", selon le parquet de Paris. Représenté jusqu'à présent par l'avocat belge Sven Mary, il sera défendu en France par le ténor du barreau lillois Frank Berton.

ber-vdr/mw/jh