NOUVELLES
27/04/2016 03:31 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

Le directeur technique britannique soupçonné de discrimination et suspendu

Le directeur technique du cyclisme britannique, l'Australien Shane Sutton, a été suspendu par sa fédération pendant une enquête menée pour discrimination et sexisme.

La fédération britannique a annoncé mardi l'ouverture de cette enquête indépendante sur "les allégations de discrimination rapportées dans la presse".

Sutton, qui a rejeté les attaques, est accusé de sexisme par Jessica Varnish, une sprinteuse de l'équipe nationale, à qui il aurait dit "de passer à autre chose et d'avoir un bébé".

Le technicien australien est également soupçonné d'avoir tenu des propos déplacés à l'encontre des cyclistes handicapés. "Nous étions au mieux tolérés. Le terme utilisé pour nous était généralement 'gogol'", a affirmé Darren Kenny, un athlète plusieurs fois médaillé aux Paralympiques.

Varnish, 25 ans, a échoué dans la qualification pour les JO de Rio. Si son éviction se situe sur le seul plan sportif pour Sutton et la fédération britannique, l'athlète a estimé être victime d'une injustice.

"Je tiens aussi à changer la culture de la fédération britannique et à son traitement envers les femmes", a déclaré Varnish. "A 25 ans, je sens que mes meilleures années sont devant moi. Je veux continuer à courir pour la Grande-Bretagne. Je ne suis pas trop vieille, je peux gagner plus de médailles".

La Britannique a reçu le soutien de son ancienne coéquipière, Victoria Pendleton, la double championne olympique qui a arrêté sa carrière après les JO de Londres.

"J'ai connu une expérience similaire, a affirmé Pendleton. Je sais exactement les misères que j'ai subies".

Sutton, 59 ans, a succédé à son poste à Dave Brailsford en 2014.

bur-jm/jcp