NOUVELLES
27/04/2016 01:33 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

JO-2016: Amnesty dénonce la "multiplication des homicides commis par la police" à Rio

L'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International a dénoncé mercredi "la multiplication des homicides commis par des policiers" à Rio, estimant que les habitants des favelas vivent "dans la terreur" à l'approche des jeux Olympiques.

Au cours du premier trimestre 2016, les homicides liés à des interventions policières à Rio de Janeiro ont augmenté de 10% par rapport aux trois premiers mois de 2015, a déclaré Amnesty dans un communiqué, trois mois avant l'ouverture des JO.

"Les habitants de nombreuses favelas de Rio de Janeiro vivent dans la terreur après au moins 11 homicides par arme à feu imputables à des policiers depuis le début du mois" d'avril, a ajouté l'organisation.

"Bien qu'il ne soit pas possible d'établir un lien direct entre cette augmentation et les préparatifs des jeux Olympiques, les statistiques démontrent clairement que l'usage d'une force excessive, la violence et l'impunité ont un caractère systématique dans les institutions chargées de la sécurité publique", a accusé Amnesty.

"Au cours des 100 prochains jours, il y a beaucoup de choses que les autorités et les organisateurs de Rio 2016 peuvent et doivent faire pour veiller à ce que les opérations de sécurité publique ne violent pas les droits humains", a demandé Atila Roque, directeur exécutif d'Amnesty International Brésil, cité dans le communiqué.

Selon Amnesty, les homicides résultant d'interventions policières ont augmenté de 54 % entre 2013 et 2015 dans l'ensemble de l'État de Rio de Janeiro. En 2014, année où le Brésil a accueilli la Coupe du monde de football, 580 personnes ont trouvé la mort au cours d'opérations policières dans cet État.

tw-jb/oaa/ah