NOUVELLES
27/04/2016 09:35 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

Italie - Le géant chinois Alibaba intéressé par l'AC Milan (médias)

Le géant chinois du commerce Alibaba, détenu par Jack Ma, serait intéressé par le AC Milan, propriété du magnat italien des médias Silvio Berlusconi, annoncent mercredi les médias locaux.

Déjà co-propriétaire du club chinois de Guangzhou, Jack Ma, l'un des hommes les plus riches du monde, ferait partie des investisseurs chinois potentiellement intéressés par le club lombard, selon le quotidien La Repubblica.

Mi-avril, les médias italiens avaient fait état d'une offre chinoise, reçue par l'ancien Premier ministre pour le rachat d'une part majoritaire de l'AC Milan.

Le quotidien sportif Il Corriere dello Sport avait évoqué une offre portant sur 70% des parts de l'AC Milan, soit environ 400 millions d'euros.

"Fininvest, la holding de la famille Berlusconi, est en train d'étudier la composition exacte du groupe d'investisseurs avant de la présenter au patron", affirmait La Repubblica mercredi après-midi.

Une assemblée générale des actionnaires de l'AC Milan est prévue jeudi après-midi, au cours de laquelle Silvio Berlusconi pourrait donner des éclaircissements sur ses intentions, poursuit le quotidien.

Cependant, dans l'entourage du géant chinois de l'e-commerce à Pékin, on excluait mercredi soir l'existence d'une quelconque tractation entre Alibaba et Silvio Berlusconi.

"+Il Cavaliere+ n'est pas encore prêt à céder son joujou à un groupe financier chinois", ont affirmé ces sources à l'agence italienne AGI.

"La Chine a les capitaux pour réaliser des investissements importants dans le monde du football, ont-elles poursuivi. Mais il est peu vraisemblable qu'un groupe chinois fasse une telle folie sans un programme précis de financement."

Lors du Salon des vins italiens Vinitaly à Vérone le 11 avril, le Premier ministre Matteo Renzi et Jack Ma s'étaient rencontrés.

M. Renzi avait alors assuré que "le futur d'Alibaba et celui de l'Italie (étaient) intimement liés".

L'apparition de cette piste chinoise intervient alors que les discussions entre Berlusconi et l'homme d'affaires thaïlandais Bee Taechaubol semblent au point mort.

Les deux parties avaient signé il y a près d'un an un pré-accord portant sur la vente de 48% des parts du club italien pour une valeur de 480 millions d'euros.

L'estimation de la valeur du club avait rapidement été jugée exagérée par la majorité des observateurs et la date limite pour la signature de l'accord définitif a été repoussée à plusieurs reprises, M. Bee n'étant pas parvenu, selon les médias italiens, à réunir les fonds nécessaires.

Neuvième puis huitième lors des deux dernières saisons, l'AC Milan est actuellement sixième de Serie A et vient de changer d'entraîneur, Cristian Brocchi remplaçant Sinisa Mihajlovic.

Le club ne participera pas la saison prochaine à la Ligue des champions et sa situation financière est de plus en plus précaire, avec des pertes estimées à 91 millions d'euros pour la saison 2014-2015. Son endettement est estimé à 250 millions d'euros.

bur-lrb/sk