NOUVELLES
27/04/2016 11:23 EDT | Actualisé 27/04/2016 12:12 EDT

Le squelette fossilisé d'une mère tenant celui de son bébé pendant 4 800 ans a été découvert par des archéologues

Dans « Je t'aimerai toujours », l'auteur Robert Munsch écrivait : « Et tant que je vivrai, tu seras mon bébé ».

Des archéologues à Taiwan ont prouvé que Munsch avait raison, et même plus. Ils ont découvert que l'amour d'une mère perdure, même 4800 ans après sa mort.

Ces scientifiques ont déterré 48 ensembles de restes humains dans la région de Taichung, une des plus anciennes preuves de la vie dans les environs, rapportait Reuters mardi.

Une capture d'écran montrant le fossile d'une mère et de son bébé. (Photo : Reuters)

Un des ensembles était celui du squelette fossilisé d'une mère tenant son bébé dans ses bras — depuis près de cinq millénaires.

Un homme nettoie le fossile en question. (Photo : Reuters)

Le site a été découvert en mai 2014 et l'excavation des fossiles a duré un an. La datation par le carbone a révélé l'âge de ceux-ci, c'est-à-dire 4 800 ans.

Voilà une autre preuve que l'amour d'une maman traverse le temps.

Cet article initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.