NOUVELLES
27/04/2016 11:02 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

Crosby c. Ovechkin : l'heure de la revanche

La rivalité entre Alexander Ovechkin et Sidney Crosby reprend de plus belle. En effet, les Capitals de Washington et les Penguins de Pittsburgh croisent le fer au deuxième tour des séries de la LNH.

Les Islanders de New York connaissent, quant à eux, leur meilleur printemps en plus de deux décennies, mais ils devront vaincre une équipe aguerrie, le Lightning de Tampa Bay, pour poursuivre leur route.

Voici un aperçu des affrontements dans l'Association de l'Est.

Penguins de Pittsburgh (2) c. Capitals de Washington (1)

Les Capitals et les Penguins ont rendez-vous au deuxième tour pour une deuxième fois depuis que Crosby et Ovechkin ont entrepris leur carrière professionnelle.

En 2009, Crosby et sa bande avaient triomphé au septième match pour obtenir le laissez-passer pour la finale de l'Association de l'Est. Ils soulevaient la coupe Stanley un mois plus tard.

Les Caps, lauréats du trophée des Présidents remis à la meilleure équipe du calendrier, tenteront de faire oublier cette déception et de poursuivre leur quête d'un premier titre.

Ovechkin, seul joueur à inscrire 50 buts cette saison, totalise 3 filets et 2 mentions d'aide depuis le début des séries. Sans dominer le classement des marqueurs, le no 8 continue d'être une menace en territoire offensif.

Le capitaine des Penguins a, quant à lui, touché la cible à trois reprises en plus de récolter cinq passes au premier tour.

Il serait toutefois mal avisé de réduire ce duel hautement prometteur à deux vedettes.

Absent du premier affrontement contre les Rangers de New York, au premier tour, Evgeni Malkin semble bien rétabli de sa blessure au haut du corps. L'attaquant russe a amassé sept points en quatre matchs et n'a pas été blanchi de la feuille de pointage depuis le début des séries.

Nicklas Backstrom joue un rôle de premier plan dans l'attaque des Caps. Le Suédois a récolté sept points au premier tour, dont le but qui a expédié les Flyers de Philadelphie en vacances.

Une intéressante bataille d'unités spéciales se dessine aussi à l'horizon. Les Penguins détiennent la meilleure attaque à cinq de la ligue ce printemps, grâce à un taux de réussite de 38,1 %. En revanche, les hommes de Barry Trotz n'ont accordé qu'un but en 24 occasions en désavantage numérique.

Braden Holtby a rendu de fiers services devant le filet des Capitals au premier tour avec le meilleur taux d'efficacité (,968) de la ligue et deux jeux blancs.

En l'absence de Marc-André Fleury, qui se remet toujours d'une commotion cérébrale, les Penguins ont tiré profit des exploits inespérés d'un gardien débutant. Matt Murray a brillé pour remporter chacun de ses trois départs, dont un par blanchissage, et permettre à son équipe d'éliminer les Rangers en cinq matchs.

Islanders de New York (4) c. Lightning de Tampa Bay (2)

Les Islanders de New York ont causé la surprise en sortant les Panthers de la Floride, champions de la Division atlantique, pour atteindre le deuxième tour pour la première fois en 23 ans.

Pour prolonger leur parcours, les hommes de Jack Capuano devront toutefois vaincre des adversaires qui ont l'habitude du hockey de printemps : le Lightning de Tampa Bay, finaliste de la Coupe Stanley en 2015.

Sur le plan de l'expérience, un gouffre sépare les deux équipes devant le filet.

L'an dernier, Ben Bishop a appris à composer avec une blessure pour défendre la cage des Floridiens jusqu'à la grande finale. L'Américain, qui compte maintenant 30 matchs de séries à sa ceinture, présente un taux d'efficacité de ,950 et a réussi un blanchissage au premier tour.

Thomas Greiss, lui, dispute son premier printemps en tant que gardien partant. Le no 1 a néanmoins démontré qu'il était à sa place en amassant un taux d'efficacité de ,944 et a permis à son équipe de remporter trois matchs en prolongation.

John Tavares est le principal architecte du succès des Islanders en zone offensive. Le capitaine a touché la cible à cinq reprises au premier tour et a même inscrit les deux buts des siens lors du match décisif contre les Panthers.

Le no 91 partage le sommet du classement des marqueurs avec le prolifique Nikita Kucherov, son rival du Lightning. Ce dernier a mené l'attaque de son équipe, alors que Steven Stamkos demeure à l'écart en raison d'un caillot sanguin, découvert en fin de calendrier.

Bien que le premier trio du Lightning tourne à plein régime, Jon Cooper souhaitera tirer davantage profit de la profondeur. À eux seuls, Kucherov, Tyler Johnson et Alex Killorn ont réussi 10 des 12 buts des leurs... ce qui ne laisse que deux filets au reste de l'équipe.

Jonathan Drouin connaît malgré tout un printemps à la hauteur des attentes, même s'il cherche encore son premier filet des séries. Le Québécois a amassé quatre mentions d'aide contre les Wings, et a été une pièce maîtresse dans la victoire du Lightning lors du quatrième match. 

Les Floridiens ont été impeccables à cours d'un homme depuis le début des séries, ne cédant qu'une fois en 25 occasions. Il est cependant peu probable que leur attaque à cinq, classée 28e durant le calendrier, fasse la différence.

Le premier affrontement a lieu mercredi soir en Floride.