NOUVELLES
27/04/2016 12:31 EDT | Actualisé 28/04/2017 01:12 EDT

Après le FMI, la Banque mondiale suspend ses prêts au Mozambique

La Banque mondiale a annoncé mercredi avoir suspendu certains de ses prêts au Mozambique après la découverte de près d'1,4 milliard de dollars de dette cachée, imitant ainsi le Fonds monétaire international (FMI).

L'approbation de nouveaux prêts pour le développement est "retardée" en attendant une nouvelle évaluation de la viabilité de la dette du pays qui sera menée conjointement avec le FMI, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la BM, ajoutant que d'autres crédits d'investissement étaient, eux, maintenus.

Après ce nouvel audit, "une décision sera prise sur le montant du soutien de la Banque mondiale au Mozambique", a-t-il poursuivi dans un courriel.

Le pays, l'un des plus pauvres du globe, a récemment admis avoir dissimulé à ses bailleurs de fonds internationaux des emprunts s'élevant à 1,378 milliard de dollars.

En représailles, le FMI a décidé mi-avril de suspendre ses prêts au pays, assurant que les emprunts cachés changeaient "considérablement" l'évaluation des perspectives macro-économiques du Mozambique et réclamant une "transparence totale".

Mardi, les autorités de Maputo se sont pour la première fois expliquées sur ces emprunts, assurant qu'ils avaient servi à financer des installations maritimes sans toutefois livrer tous les détails financiers.

jt/jld/bdx