Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nadal veut que ses tests antidopage soient rendus publics

Rafael Nadal en a par-dessus la tête d'être montré du doigt pour dopage. Il a écrit au président de la Fédération internationale de tennis (ITF) pour lui demander de rendre publics ses tests antidopage et les résultats de ses prises de sang.

Dans une lettre obtenue par l'Associated Press, le vainqueur de 14 tournois du grand chelem écrit « qu'il ne peut être libre dans le monde du tennis qui parle et accuse sans preuve. »

La lettre de Nadal a été envoyée lundi au président de l'ITF David Haggerty, la journée même où il entamait une poursuite contre l'ex-ministre française des Sports Roselyne Bachelot.

« On sait que la fameuse blessure de Rafael Nadal quand il a été arrêté sept mois est certainement due à un contrôle positif, » avait déclaré l'ex-ministre des Sports de 2007 à 2010.

Nadal insiste auprès de l'ITF : « Rendez publiques toutes mes informations. S'il vous plaît, rendez publics mon passeport biologique et mon histoire complète des contrôles et des tests antidopage que j'ai passés. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.