Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Louis-Jean Cormier s'offre des retrouvailles à Sept-Îles (VIDÉO)

Tout Sept-Îles était fébrile à l’annonce du retour de Louis-Jean Cormier en terre natale et l’École secondaire Manikoutai a marqué le coup de belle manière.

Son plan: tourner son spectacle Les grandes artères dans l’Est du Québec, au Sud maternel et au Nord paternel du Fleuve Saint-Laurent, pendant la saison de la pêche aux crabes et aux crevettes, tant qu’à faire! Louis-Jean Cormier, comme énormément d’autres jeunes ayant grandi loin des centres urbains, a quitté Sept-Îles pour Montréal, pour étudier la musique au Cégep St-Laurent. Une moitié de sa vie à l’embouchure du Fleuve, l’autre à sa source. Et il était attendu, ce retour au bercail. On s’arrachait les précieuses minutes de son agenda présidentiel lors de sa visite à Sept-Îles!

L’École secondaire Manikoutai qu’il a fréquentée, lui réservait d’ailleurs une grande surprise. Les jeunes du Comité Français et leur enseignante, Marie-Josée Lévesque, ont décidé de souligner l’apport de Louis-Jean Cormier à la valorisation de la langue française, en nommant l’auditorium de leur école, l’Auditorium Louis-Jean-Cormier! Une élève souligne la fierté qu’ils éprouvent tous en regard du parcours de l’auteur-compositeur-interprète, et à quel point il est inspirant pour eux. «On voulait qu’il sache qu’on ne l’oublie pas et qu’il ne nous oublie pas non plus».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.