Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les White Sox implacables devant les Blue Jays

Chris Sale a été brillant en huit manches alors que les White Sox de Chicago ont malmené les Blue Jays 10-1, mardi à Toronto.

Sale (5-0) n'a permis que quatre coups sûrs, dont une longue balle d'Edwin Encarnacion. Il a retiré six frappeurs au bâton et a donné deux buts sur balles.

« Il a exploité les deux côtés du marbre et il a su varier la vitesse de ses lancers, et faire preuve d'un peu plus de puissance quand c'est devenu nécessaire, a analysé le gérant des Jays John Gibbons. Il attaque les frappeurs. Nous savions avant le début du match que nous ne pouvions nous permettre de donner trop de points. »

Dioner Navarro a fourni un circuit de deux points, tandis qu'Avisail Garcia et Adam Eaton ont ajouté des claques en solo.

Austin Jackson a cogné un double de deux points pour les White Sox (15-6), qui ont remporté leurs cinq derniers matches.

Le circuit d'Encarnacion était son 200e dans l'uniforme des Blue Jays (10-12).

R.A. Dickey (1-3) a donné six points et huit coups sûrs en six manches. Sa moyenne de points mérités est maintenant de 6,75.

« Je suis soulagé que le mois d'avril achève, c'est le moins que l'on puisse dire, a lancé Dickey. J'ai le sentiment d'avoir effectué de très bons lancers aujourd'hui, mais on dirait que la chance n'est pas de mon côté depuis le début du mois. Mais la saison est longue et la chance va finir par tourner. »

Colabello proteste de son innocence

Plus tôt dans la journée, le joueur de premier but des Jays Chris Colabello s'est exprimé lors d'une entrevue, cinq jours après que les autorités du baseball majeur l'eurent suspendu pour une période de 80 jours pour un test de dopage positif.

« Jamais je ne voudrais compromettre l'intégrité du baseball. Jamais de toute ma vie », a déclaré Colabello, en sanglots, au réseau Sportsnet. Jamais je ne consommerais un supplément visant à améliorer les performances. J'en serais incapable. Je ne l'ai jamais fait. Je ne le fais jamais. Je ne le ferai jamais. »

Colabello a subi un test positif au déhydrochlorméthyltestostérone (DHCMT), mais le porte-couleurs des Blue Jays a insisté sur la petite quantité qui a été décelée.

« Je n'ai pas subi un test positif à cette substance comme telle, a expliqué Colabello lors de l'entrevue, qui a duré environ dix minutes. J'ai subi un test positif à un métabolite qui est prétendument généré par le DHCMT. »

Colabello ne remet pas en question le bien-fondé scientifique du test ni le fait que des traces de métabolite aient été trouvées dans son échantillon d'urine. Plutôt, il rappelle qu'il s'agit d'une trace d'un métabolite, et qu'il s'est soumis à 20 autres tests de dopage, dont un pendant les séries éliminatoires l'an dernier.

Le gérant des Blue Jays, John Gibbons, a fait savoir que ses coéquipiers sympathisaient avec Colabello. Toutefois, l'organisation a démontré son intention de tourner la page sur cet incident en rappelant l'intérieur Matt Dominguez de son club-école de Buffalo au niveau AAA.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.