Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le ministre Marc Garneau attendu de pied ferme à Lac-Mégantic ce soir

C'est un moment que plusieurs Méganticois attendent avec impatience : le nouveau ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, ira à la rencontre des citoyens de cette municipalité grandement éprouvée par une tragédie ferroviaire en 2013.

Marc Garneau tient ainsi une promesse faite aux Méganticois dans la foulée du plus récent budget déposé par le gouvernement Trudeau. Le ministre doit rencontrer le maire Jean-Guy Cloutier en après-midi ainsi que la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire. En soirée, une rencontre publique aura lieu au Centre sportif et la population sera invitée à poser des questions au ministre Garneau.

Le président de la compagnie ferroviaire Central Maine and Quebec Railway et des représentants de Transport Canada répondront aussi aux questions citoyennes.

Il semble qu'aucune annonce importante ne soit faite à cette occasion; Marc Garneau souhaite simplement entendre les préoccupations des gens de Lac-Mégantic, tel qu'il s'était engagé à le faire.

Des demandes précises

Les gens de Lac-Mégantic demandent depuis longtemps trois choses précises au ministre des Transports. « Nous avons rencontré le ministre le 14 mars dernier à Montréal. Nous lui avions fait deux demandes précises : accélérer le processus de réalisation de la voie de contournement. Ça n'a pas d'allure que ça prenne trois ans pour la réaliser. À Montréal, on vient d'annoncer un train électrique rapide qui sera prêt en 2020. C'est 65 km à Montréal en milieu urbain. Nous sommes en milieu rural et il y a beaucoup moins de bâtisses à contourner. On veut des réponses à ce niveau et que le ministre implique son ministère pour accélérer le processus », soutient le porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire, Robert Bellefleur.

La sécurité actuelle de Lac-Mégantic est aussi au nombre des revendications du groupe. « On sait qu'on ne verra pas le train contourner Lac-Mégantic avant plusieurs années. D'ici là, la voie actuelle est dans un état que l'on considère lamentable. Dans les courbes, les rails intérieurs sont usés au-delà de la limite acceptable. On souhaite que l'on répare ça de façon convenable. On a demandé au ministre qu'on hausse le niveau de sécurité ce qui sera plus sécuritaire pour la population. Parce qu'il passe en moyenne une centaine de wagons contenant des produits dangereux ou du pétrole par semaine », ajoute M. Bellefleur.

Aussi, le groupe souhaite que l'on fasse du 6 juillet la Journée nationale de la sécurité ferroviaire en hommage aux 47 victimes de Lac-Mégantic, mais aussi pour favoriser la promotion de la sécurité dans le transport par train.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.