NOUVELLES
26/04/2016 06:08 EDT | Actualisé 26/04/2016 06:13 EDT

Le huard atteint un sommet de neuf mois grâce à la hausse des prix du pétrole

Mark Blinch / Reuters
A Canadian dollar coin, commonly known as the

Le dollar canadien a bondi mardi à son plus haut niveau de clôture en neuf mois, soutenu par le cours du baril de pétrole brut, qui a grimpé au-dessus de la barre des 44 $ US.

Le huard a avancé de 0,4 cent US à 79,23 cents US, ce qui constitue son plus haut niveau depuis le 3 juillet, lorsqu'il avait clôturé à 79,62 cents US. La devise canadienne était soutenue par les gains du pétrole, le cours de référence du baril de brut ayant avancé de 1,40 $ US à 44,04 $ US à la Bourse des matières premières de New York.

Ailleurs sur le marché des ressources naturelles, le prix du cuivre a laissé 1 cent US à 2,24 $ US la livre, tandis que le cours du lingot d'or a gagné 3,20 $ US à 1243,40 $ US l'once.

Entre-temps, l'indice phare de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX, a pris 13,45 points pour terminer la séance à 13 809,44 points. Sa croissance a été alimentée par les secteurs des métaux, des matériaux et de l'énergie, qui ont affiché des gains respectifs de 1,94 pour cent, 1,33 pour cent et 0,66 pour cent.

Au sud de la frontière, les marchés boursiers américains sont aussi restés relativement stables, en attendant de voir les conclusions de la rencontre des responsables de la Réserve fédérale des États-Unis, qui prendra fin mercredi.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 13,08 points à 17 990,32 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 3,91 points à 2091,70 points et que l'indice composé du Nasdaq a effacé 7,48 points à 4888,31 points.

Les investisseurs se montrent prudents avant l'annonce de la banque centrale, même si la majorité d'entre eux ne s'attendent pas à un changement radical dans son approche au sujet des taux d'intérêt.

La Fed a haussé ses taux d'intérêt en décembre, alors qu'ils étaient à des creux records, mais elle n'a pas répété son geste depuis, exprimant plutôt certaines inquiétudes au sujet de la faiblesse de l'économie mondiale et signalant qu'elle préférait attendre de voir ces risques s'atténuer.

VOIR AUSSI

Galerie photo Le dollar canadien depuis 1825 Voyez les images