NOUVELLES
25/04/2016 01:44 EDT | Actualisé 25/04/2016 02:07 EDT

Premier cas de Zika transmis par voie sexuelle au Canada

ASSOCIATED PRESS
A medical researcher works on results of tests for various diseases, including Zika, at the Gorgas Memorial laboratory Panama City, Friday, Feb. 5, 2016. Panamanian authorities announced Monday that 50 cases of the Zika virus infection have been detected in Panama's sparsely populated Guna Yala indigenous area along the Caribbean coast where they are conducting an aggressive campaign to contain the spread of the virus. (AP Photo/Arnulfo Franco)

Un premier cas de Zika transmis par voie sexuelle a été détecté chez un patient en Ontario. Le gouvernement fédéral et la Province confirment que c'est le premier cas en son genre au Canada.

La personne a contracté le virus d'un partenaire sexuel qui a reçu un diagnostic d'infection après avoir voyagé dans un pays touché par le virus, selon l'Agence de la santé publique du Canada. Les autorités canadiennes soulignent que les piqûres de moustiques infectés demeurent la façon principale de contracter cette infection mais notent qu'un petit nombre de cas ont été transmis par voie sexuelle ailleurs dans le monde.

Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas confirmé d'infection par piqûres de moustiques au Canada. Les moustiques qui transmettent le Zika ne sont pas établis au Canada car ils ne sont pas adaptés au climat. Avant ce dernier cas, tous les cas canadiens d'infections étaient le résultat d'infection dans des pays où le virus Zika circule.

La santé publique demande à ce que ceux qui reviennent de pays touchés par le virus Zika de prendre des précautions lors de relations sexuelles afin d'éviter la transmission de la maladie.

Le virus Zika, soupçonné d'être responsable d'une hausse fulgurante de microcéphalies constatée au Brésil, a été déclaré « urgence de santé publique de portée internationale » par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au mois de février.