BIEN-ÊTRE
23/04/2016 09:08 EDT | Actualisé 26/04/2016 05:27 EDT

Au cas où vous ne le saviez pas, les mini-carottes, c'est une grosse arnaque

Jamie Grill via Getty Images
Studio shot of hummus and baby carrots

Ne vous laissez pas prendre au charme des mini-carottes.

C’est une grosse arnaque vendue dans un joli emballage plastique qu’on met bien en évidence dans les magasins d’alimentation, comme si les agriculteurs étaient capables de faire pousser des tonnes de carottes miniatures parfaitement rondes.

Eh bien, nous sommes là pour vous ouvrir les yeux. Voilà ce que sont réellement la plupart des mini-carottes, ces petites charmeuses irrésistiblement lisses:

-massmedia- via Getty Images

Régalez vous de la vérité crue.

Des carottes tout ce qu’il y a de plus normales!

Malgré leur adorable surnom de "bébé carottes", les mini-carottes sont en fait des carottes entières, bien vilaines, bien imparfaites, qu’on a découpées en petits morceaux, sculptées en bâtonnets arrondis, lavées et emballées pour nous servir d’encas (regardez ici le processus de fabrication.)

A l’origine, les mini-carottes sont un stratagème marketing pour écouler les invendus. Mike Yurosek, un agriculteur californien, les a inventées en 1986 parce que l’apparence de la plupart des carottes arrivées à maturité ne donnait pas envie de les acheter.

Dans les années 1980, les supermarchés n’achetaient que les plus belles carottes, obligeant les fermiers à faire du jus ou de la nourriture pour animaux avec les spécimens imparfaits. Selon le Musée américain de la carotte, la plupart étaient purement et simplement jetées, en raison d’une demande trop faible.

Dans l’espoir de donner une seconde vie aux légumes les plus vilains, Yurosek en a jeté quelques sacs dans une trancheuse industrielle de haricots verts qui les a changés en petits morceaux uniformes de 5 cm, après quoi il les a passés à l’épluche-légumes pour les lisser davantage.

Ces bâtonnets soignés sont ensuite arrivés dans les rayons des épiceries californiennes, où ils ont rencontré un succès immédiat.

Aujourd’hui, on attribue aux mini-carottes le mérite d’avoir sauvé l’industrie de la carotte, qui générait jusqu’alors beaucoup de déchets. Selon le Washington Post, les mini-carottes préemballées constituent près de 70% des ventes, alors que les carottes en général tiennent la 7e place du classement des légumes frais les plus consommés aux États-Unis.

De nos jours, la plupart des mini-carottes sont des Imperator, un type de carotte que les fermiers plantent en rangs serrés pour qu’elles soient longues et fines, ce qui les rend plus faciles à tailler, selon le ministère américain de l’Agriculture.

Pour prévenir les infections alimentaires, les mini-carottes sont généralement lavées dans une solution au chlore agréée par l’agence des Produits alimentaires et des médicaments, et par celle de la protection de l’environnement. Cette solution élimine certaines bactéries. Laver les produits au chlore est une pratique commune dans l’industrie agricole et ne laisse aucun résidu nuisible ou détectable, selon le Conseil américain de la qualité de l’eau et de la santé.

Quand ils ne sont pas transformés en jus, les restes servent généralement de compost ou de nourriture pour animaux.

Bien que l’industrie de la carotte ait réussi à nous faire avaler tout rond leur mignon petit mensonge, on va dire qu’on POURRAIT leur pardonner… vu que ces petits bâtonnets orange sont parfaits pour servir d’encas.

Et si, à force de parler de carottes, vous avez une grosse envie de plonger sur un de ces petits plaisirs addictifs mais sains, essayez donc une des recettes à base de carottes ci-dessous. Elles sont délicieusement simples, mais n’oubliez pas de les consommer avec modération, car à force de trop en manger, votre peau risque de virer à l’orange.

Galerie photo Des recettes à base de carottes Voyez les images

Cet article, publié à l’origine sur le Huffington Post américain, a été traduit par Guillemette Allard-Bares pour Fast for Word.