BIEN-ÊTRE
22/04/2016 01:53 EDT

Salvatore Ferragamo: changement de directeur général d'ici la fin de l'année

A model presents a creation from the Salvatore Ferragamo Autumn/Winter 2016 woman collection during Milan Fashion Week, Italy, February 28, 2016. REUTERS/Alessandro Garofalo
Alessandro Garofalo / Reuters
A model presents a creation from the Salvatore Ferragamo Autumn/Winter 2016 woman collection during Milan Fashion Week, Italy, February 28, 2016. REUTERS/Alessandro Garofalo

La maison de mode italienne Salvatore Ferragamo a annoncé jeudi le départ d'ici la fin de l'année de son directeur général, Michele Norsa, qui était à la tête du groupe depuis dix ans.

M. Norsa, qui a été «directeur exécutif» depuis son entrée chez Salvatore Ferragamo en 2006, a notamment exprimé le désir « de se concentrer sur de nouveaux objectifs professionnels après une longue période de travail intense et gratifiant», a expliqué le groupe de luxe dans un communiqué.

M. Norsa s'est engagé «à assumer sa fonction actuelle jusqu'à ce qu'un nouveau directeur général ait été nommé», a précisé l'entreprise, en soulignant vouloir assurer «une transition fluide».

Michele Norsa a conduit l'introduction à la Bourse de Milan de Salvatore Ferragamo en 2011.

La maison avait déjà annoncé le 24 mars le départ de son directeur de la création, Massimiliano Giornetti, sans avancer de raisons mais en précisant vouloir «saisir cette opportunité pour revoir (son) approche créative».

Salvatore Ferragamo a annoncé avoir enregistré en 2015 une hausse de 10,3% de son bénéfice net, à 174 millions d'euros, et de 7,4% de son chiffre d'affaires, à 1,43 milliard d'euros. Son marché principal est l'Asie-Pacifique, où il réalise 36% de son chiffre d'affaires.

Lors de l'assemblée générale des actionnaires jeudi, M. Norsa a estimé que 2015 avait été « une année importante et de grande satisfaction, de nouvelle croissance», en dépit d'une "forte turbulence sur le marché mondial, en raison de l'évolution des taux des changes (et) du risque terroriste".

Il a estimé que 2016 serait «une année très similaire à 2015 en terme de volatilité des marchés» et que l'entreprise serait «encore tournée vers la rentabilité».


Galerie photoMagasinez les tendances mode du printemps-été 2016 Voyez les images


À VOIR