POLITIQUE
20/04/2016 11:18 EDT | Actualisé 21/04/2016 12:54 EDT

Ottawa présentera un projet de loi pour légaliser la marijuana au printemps 2017

OTTAWA - Le gouvernement Trudeau entamera le processus de légalisation de la marijuana dès l’an prochain.

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, confirme qu’un projet de loi sera introduit au printemps 2017 afin de décriminaliser et de règlementer la consommation de marijuana.

LIRE AUSSI : Pourquoi le nombre «420» revêt une importance spéciale pour les fumeurs de marijuana

Elle en a fait l’annonce au siège social des Nations unies à New York, mercredi, lors d’une assemblée spéciale sur les drogues.

« Notre approche envers les drogues doit être compréhensive, collaborative et empreinte de compassion. Elle doit protéger les droits humains tout en faisant la promotion des responsabilités partagées et elle doit avoir une base scientifique solide », a-t-elle dit.

La ministre concède que ce changement viendrait « défier le statu quo dans plusieurs pays », mais dit que le gouvernement fédéral pense qu’il s’agit de la meilleure façon de protéger la jeunesse et d'améliorer la sécurité publique.

Les libéraux avaient promis, en campagne électorale, de faire de la légalisation de la marijuana une « priorité ». Ils ont réitéré leur engagement de déposer des mesures législatives à cet effet lors du discours du Trône lu par le Gouverneur général David Johnston après leur élection.

MISE À JOUR : Le premier ministre Justin Trudeau a précisé, après l'annonce de sa ministre, qu'il ne voudra pas décriminaliser la marijuana avant sa légalisation et sa règlementation.

L’opposition officielle furieuse

Selon le porte-parole conservateur en Santé, Colin Carrie, il est « totalement irresponsable » d’avoir annoncé un tel projet de loi devant les Nations unies sans rien proposer de concret en attendant le printemps 2017.

« M. Trudeau en a fait un enjeu. Il dit qu’il fait cela pour enlever la drogue des mains des enfants, mais c’est le contraire qui se produit. Il a dit une chose, il n’a rien fait pour régler le problème depuis. La balle est dans le camp du gouvernement. »

La consommation de marijuana est toujours illégale, à l’heure actuelle. Mais Colin Carrie est d’avis que cette annonce créera le « chaos » à travers le pays en attendant une législation concrète.

Le gouvernement libéral devrait écouter les chefs de police avant de s’avancer sur cet enjeu, renchérit le député conservateur Peter Kent de l’Ontario. Ce dernier croit toutefois que la décriminalisation de cette drogue est « inévitable ».

« Pour moi, c’est clair : c’est un très mauvais choix d’ouvrir la porte à la légalisation de la marijuana, qui est une drogue qui peut amener des conséquences néfastes », soutient pour sa part Gérard Deltell, le député de Louis-Saint-Laurent.

Un processus trop lent, dit le NPD

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, ne comprend pas pourquoi le projet de loi sera déposé l'an prochain. À son avis, la décriminalisation de la marijuana doit avoir lieu au plus vite pour éviter des arrestations inutiles.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelques exemples de lois sur le cannabis dans le monde Voyez les images