NOUVELLES
19/04/2016 03:51 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

Transport public: campagne policière contre les divers crimes sexuels

MONTRÉAL — Divers inspecteurs et policiers de la région de Montréal sont présents ce mardi aux stations de métro et de train de banlieue ainsi que dans les voitures de métro afin de marquer le lancement d'une campagne sur les crimes sexuels dans le transport collectif.

Cette campagne intitulée «Réagissez – dénoncez» veut rappeler aux usagers qu’il est important de dénoncer les agressions et les incivilités de nature sexuelle qui pourraient survenir dans les lieux de transport en commun. 

Même si ces gestes demeurent marginaux d'après les autorités, elles ont relevé ces dernières années davantage d’infractions à caractère sexuel dans le transport en commun de la région de Montréal. À leur avis, la facilité, la proximité des voyageurs et l’indifférence peuvent favoriser cette situation.

Les autorités ont aussi remarqué que les victimes étaient souvent réticentes à signaler des comportements comme les attouchements, le voyeurisme ou l’exhibitionnisme.

La campagne se poursuivra durant un mois par de la sensibilisation, de l’affichage dans les gares, les wagons de métro et les autobus ainsi que sur les sites internet des organisations participantes.

Elle a été lancée grâce à une collaboration du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), du Service de police de Laval (SPL), de la Société de transport de Montréal (STM) et de l'Agence métropolitaine de transport (AMT).