NOUVELLES
19/04/2016 05:59 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

Porochenko évoque un accord sur la "procédure" permettant une éventuelle libération de Savtchenko

Le président ukrainien Petro Porochenko a évoqué mardi un accord avec son homologue russe Vladimir Poutine sur la "procédure" permettant une éventuelle libération de la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko, emprisonnée en Russie.

"Il me semble que nous avons réussi à nous mettre d'accord sur une certaine procédure en vue de la libération de Nadia", en grève de la faim et de la soif depuis début avril et dont l'état est "critique", a déclaré M. Porochenko lors d'une conférence de presse au lendemain d'un entretien téléphonique, à son initiative, avec Vladimir Poutine.

"Je suis prêt à envoyer l'avion présidentiel avec mes représentants à bord pour récupérer Nadia et la faire rentrer en Ukraine au plus vite", a ajouté M. Porochenko, qui a rencontré plus tard dans la journée la mère et la soeur de la pilote.

La condamnation lundi à Kiev de deux soldats russes présumés pour avoir combattu du côté des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine "ouvre certaines perspectives pour recourir à un mécanisme d'échange" de ces hommes contre Mme Savtchenko, a encore souligné M. Porochenko sans autre précision.

Les présidences russe et ukrainienne avaient annoncé lundi soir que MM. Poutine et Porochenko avaient discuté par téléphone du sort de Mme Savtchenko et des deux soldats présumés, plusieurs heures après la condamnation à 14 ans de prison de ces derniers. Aucun détail ni accord concret n'a cependant été dévoilé.

Interrogé mardi sur l'accord évoqué par M. Porochenko, le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, s'est refusé à tout commentaire, réitérant simplement que les deux chefs d'Etat avaient "discuté" du "sort" de la pilote.

Pour sa part, le président ukrainien a ajouté "espérer certains progrès dans le dossier de la libération d'autres Ukrainiens" détenus par Moscou, après son entretien avec M. Poutine.

Kiev estime qu'environ 130 Ukrainiens sont détenus illégalement en Russie, dans la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée par Moscou début 2014, et dans les territoires de l'est de l'Ukraine contrôlés par les séparatistes prorusses.

Héroïne nationale en Ukraine, Nadia Savtchenko, qui combattait les rebelles au sein d'un bataillon de volontaires controversé, purge en Russie une peine de 22 ans de prison pour complicité dans le meurtre de deux journalistes russes dans l'Est de l'Ukraine à l'été 2014.

Son procès a été dénoncé comme politique par Kiev et les Occidentaux, qui demandent sa libération.

Les deux hommes présentés par Kiev comme des agents du renseignement militaire russe avaient quant à eux été capturés en mai 2015 dans la région séparatiste de Lougansk après avoir été blessés sur la ligne de front lors d'un affrontement avec des soldats ukrainiens, au cours duquel un Ukrainien avait été tué.

L'hypothèse de leur échange contre Mme Savtchenko est évoquée depuis des mois par Kiev et les médias, mais le Kremlin n'a admis que la semaine passée être en négociations avec l'Ukraine sur le sort de la pilote.

bur-ant/lap/pop/abk