NOUVELLES
19/04/2016 09:07 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

Les ordonnances profitent à Johnson & Johnson au 1er trimestre

Malgré un recul de 0,6 pour cent de son bénéfice, Johnson & Johnson a surpassé les attentes des analystes de Wall Street au premier trimestre, les ventes de ses nouveaux médicaments d'ordonnance et celles d'autres traitements clés ayant presque contrebalancé l'impact de la vigueur du dollar américain.

Le plus grand fabricant mondial de produits de soins de santé a affiché mardi un bénéfice net de 4,29 milliards $ US, soit 1,54 $ US par action, comparativement à un profit de 4,32 milliards $ US, ou 1,53 $ US par action, pour le premier trimestre de 2015.

Le fabricant des pansements Band-Aid, de médicaments vendus sous ordonnance et d'appareils médicaux a indiqué que son bénéfice ajusté, qui exclut l'amortissement et les coûts de restructuration, s'était établi à 1,68 $ US par action. Cela a facilement surpassé les attentes des analystes, qui visaient en moyenne un bénéfice ajusté de 1,64 $ US par action.

Selon Vamil Divan, un analyste de Crédit Suisse, la baisse des coûts de production, ainsi que la réduction des dépenses pour les ventes, le marketing et l'administration, explique en grande partie cette meilleure performance que prévu.

La société de New Brunswick, au New Jersey, a réalisé un chiffre d'affaires de 17,48 milliards $ US au cours du plus récent trimestre, en hausse de 0,6 pour cent par rapport à la même période l'an dernier, ce qui a surpassé les prévisions des analystes de Wall Street, qui s'attendaient à des revenus de 17,42 milliards $ US.

La vigueur du dollar américain a réduit les revenus de 3,3 pour cent, puisque les produits vendus à l'extérieur des États-Unis — des ventes libellées en d'autres devises —, ont une moins grande valeur lorsque leur produit est reconverti en dollars américains. Près de la moitié des revenus de l'entreprise sont réalisés à l'étranger.

Comme les autres multinationales qui produisent des médicaments et des appareils médicaux, Johnson & Johnson est touchée par les taux de change défavorables ces dernières années. Cependant, l'impact de 3,3 pour cent du plus récent trimestre est largement moindre que celui de 7,0 pour cent du premier trimestre de 2015, a souligné le directeur financier de la société, Dominic Caruso.

C'est l'une des raisons qui expliquent la révision à la hausse des prévisions de profits de Johnson & Johnson par rapport à celles émises en janvier, qui grimpe de 10 cents US pour s'établir entre 6,53 $ US et 6,68 $ US par action. La société vise en outre un chiffre d'affaires d'entre 71,2 milliards $ US et 71,9 milliards $ US, comparativement à celui d'entre 70,8 milliards $ US et 71,5 milliards $ US prévu précédemment.

Johnson & Johnson a entrepris, plus tôt cette année, une restructuration de ses activités d'appareils médicaux et de diagnostic.