NOUVELLES
19/04/2016 11:00 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

Les négociations de paix sur la Syrie "ne sont pas gelées" (Lavrov)

Les négociations de paix de Genève sur la Syrie "ne sont pas gelées" malgré le départ de représentants de l'opposition à Bachar al-Assad, a déclaré mardi à Moscou le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"Les négociations ne sont pas gelées. Au-delà du groupe de Ryad (le Haut comité des négociations, HCN, qui représente l'opposition, ndlr), une délégation du gouvernement, des délégations de groupes qui se sont réunis à Moscou, au Caire et à Astana, et le groupe de Hmeimim participent aux négociations", a insisté M. Lavrov lors d'une conférence de presse avec son homologue français Jean-Marc Ayrault.

Il a ensuite fustigé le comportement "capricieux" du HCN "gâté par ses protecteurs étrangers" qui a quitté la table des négociations.

"Ils pensent pouvoir dicter l'ordre du jour des négociations et pouvoir exiger que pour que les négociations débutent, il faille d'abord dire quand Bachar al-Assad cessera de diriger le pays. Dans le même temps, ils disent que cela doit être fait en conformité avec la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU. Tout le monde comprend qu'il s'agit d'un mensonge", a martelé le ministre russe.

Pour sa part, M. Ayrault a appelé l'opposition syrienne à revenir à Genève. "Tout ce qui pourra être fait pour sauver ce processus de paix, nous le ferons", a-t-il ajouté.

Les principaux responsables de l'opposition ont commencé à quitter Genève en ne laissant sur place qu'une équipe "technique" alors que ce deuxième round de négociations, qui a débuté le 13 avril, devait en principe s'achever vendredi, selon le coordinateur général du HCN, Riad Hijab.

Interrogé par un journaliste sur la possibilité pour Bachar al-Assad de "gagner la guerre", M. Lavrov a estimé que "personne ne peut gagner la guerre".

"Il y a, c'est vrai, des protagonistes sur la scène internationale, qui rêvent de renverser le régime par la force, qui font tout, y compris en sapant les négociations de Genève. Il me semble que les Etats-Unis, la France sont résolument opposés à ces tentatives" de torpiller le processus de paix.

kat/fjb