NOUVELLES
19/04/2016 14:00 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

Les citoyens européens plutôt pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE (sondage)

Les citoyens européens sont plus favorables que les Britanniques au maintien du Royaume Uni dans l'Union européenne, et une minorité craint les conséquences d'un Brexit, selon un sondage réalisé dans cinq pays européens à un peu plus de deux mois du référendum du 23 juin et publié mercredi en France.

Alors que ce sondage réalisé par l'institut TNS montre des citoyens britanniques très partagés (38% pour le maintien, 34% pour la sortie et 28% d'hésitants), les Allemands sont 78% à souhaiter leur maintien dans l'Union, les Espagnols 67%, les Français 59% et les Polonais 54%. Les partisans d'un Brexit sont 13% en Allemagne, 7% en Espagne, 41% en France et 7% en Pologne.

Sur le résultat à attendre du vote du 23 juin, les pronostics sont plus hésitants. Au Royaume-uni, 40% pensent que les partisans du maintien l'emporteront, tandis que 26% pronostiquent une victoire des partisans du Brexit et 34% ne savent pas. En Allemagne, ceux qui envisagent un vote favorable au maintien sont 47% et 38% pensent le contraire (avec 15% d'indécis). En Espagne ils sont respectivement 48%, 28% et 24%, en France 48% et 52% (pas d'indécis) et en Pologne 44%, 24% et 33%.

A la question des conséquences d'un éventuel Brexit, seuls 10% des Britanniques pensent que la situation économique de l'Union en serait améliorée, 38% qu'elle serait moins bonne et 21% que cela ne changerait rien.

Les optimistes sont également très minoritaires dans les autres pays (2% en Allemagne, 5% en Espagne, 14% en France et 4% en Pologne). Ceux qui s'attendent en revanche à une dégradation de la situation économique de l'UE en cas de Brexit sont 36% en Allemagne, 43% en Espagne, 33% en France et 39% en Pologne. Les autres pensent que rien ne changera (53% en Allemagne, 34% en Espagne, 53% en France et 29% en Pologne), ou n'ont pas d'opinion.

Cette enquête a été conduite par TNS, filiale du groupe Kantar, simultanément en France, en Allemagne, en Espagne, en Pologne et au Royaume-Uni, du 4 au 14 avril.

Elle est publiée en France mercredi par quotidien Le Figaro, la radio RTL et la chaîne de télévision LCI.

nou/fjb