NOUVELLES
19/04/2016 10:50 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

La France réorganise ses forces spéciales pour plus d'unité

PARIS — La France réorganise ses forces spéciales policières, réagissant aux allégations selon lesquelles les rivalités entre les trois branches principales des forces d'intervention ont nui aux actions relativement aux attaques meurtrières de novembre à Paris.

Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui a promis un délai d'intervention de 20 minutes à l'échelle du pays, a confirmé que les forces d'intervention d'élite seraient déployées dans toutes les grandes villes.

L'annonce survient peu avant un exercice à la station Montparnasse de Paris qui impliquera des forces de la police, les gendarmes et une unité spéciale distincte, connue sous le nom de Brigade de recherche et d'intervention (BRI). L'exercice vise à simuler une réponse coordonnée à une tuerie de masse comme celle ayant fait 130 morts, le 13 novembre à Paris.

Les forces spéciales ont traditionnellement été centrées à Paris, et les autorités ont prévenu que la France était mal préparée sur le plan de la sécurité à l'extérieur de la capitale à l'approche du championnat de soccer Euro 2016.