NOUVELLES
19/04/2016 03:42 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

GB: La poétesse officielle préfère les compteurs à gaz à la reine

A quelques jours du 90ème anniversaire de la reine Elizabeth, la poétesse nommée par sa Majesté a annoncé que sa prochaine oeuvre serait consacrée... aux compteurs à gaz, faisant froncer quelques sourcils monarchistes qui jugent ce poème "insultant".

Carol Ann Duffy, 61 ans, a été nommée poète lauréat en 2009 et pour dix ans. Elle a écrit des poèmes à l'occasion du mariage du prince William en 2011 ou du 60ème anniversaire du couronnement de la reine en 2013.

Mais à l'approche de ses 90 bougies jeudi, Duffy, avec une excentricité toute britannique, a annoncé qu'elle préparait un poème sur la disparition des vieux compteurs à gaz et électricité au profit de compteurs digitaux.

"Les compteurs de gaz et d'électricité peuplent les dessous d'escalier et les armoires depuis plus d'un siècle, donc je trouve approprié de leur garder une place dans l'histoire des foyers avec un poème", a expliqué la poétesse née à Glasgow.

De quoi soulever la colère de certains monarchistes, comme Ingrid Seward, biographe de la reine et rédactrice en chef du magazine Majesty: elle a vivement répliqué, jugeant "insultant" l'absence de poème officiel pour marquer les 90 ans de la reine.

"Elle est la poétesse nommée par la reine. Bien sûr qu'elle devrait écrire un poème à cette occasion. La reine ne s'en offusquera pas mais son entourage trouvera ça un peu insultant", a-t-elle dit au Daily Telegraph. Le journal publie une photo de Carol Ann Duffy regardant un imposant compteur à gaz jaune, sous le titre "La poétesse lauréate snobe les 90 ans de la Reine, mais écrit une ode au compteur à gaz".

L'an dernier, le Royal Philharmonic Orchestra avait lui aussi tourné sa créativité vers les compteurs à gaz et enregistré un "Requiem pour les compteurs", un morceau de trois minutes joué sur des instruments fabriqués entièrement à partir de vieux compteurs.

ar-fb/mc/ib