DIVERTISSEMENT
19/04/2016 04:07 EDT | Actualisé 19/04/2016 04:09 EDT

Événement spécial à l'OSM: un concert « Musiques de film » animé par Rémy Girard (ENTREVUE)

André Cornellier

Les films de Star Wars ne seraient probablement pas ce qu’ils sont sans leur thème musical tonitruant. Les cinéphiles québécois n’auraient peut-être pas communié de la même façon avec Un homme et son péché sans la musique de Michel Cusson. Les parapluies de Cherbourg ne seraient rien sans le talent de Michel Legrand. Capables de souligner une action, d’amplifier une émotion, d’annoncer un malheur ou d’envelopper les cœurs, les trames sonores sont nécessaires à l’industrie du cinéma depuis plus d’un siècle. L’OSM leur rend hommage avec une soirée unique, dirigée par la chef Dana Gilbert et animée par Rémy Girard.

Tout au long de la soirée, le comédien et les musiciens raconteront la petite histoire de la musique de film, qui aurait débuté officiellement en 1908. « Selon les historiens, Camille Saint-Saëns serait le premier à avoir composé de la musique expressément pour un film, quand il a créé celle de L’Assassinat du duc de Guise, relate Rémy Girard. Le but de la soirée est de faire voyager le monde à travers les films, en faisant sonner cet orchestre magnifique. »

Ayant pris part au radio-théâtre de La Traversée symphonique en 2014 avec l’OSM, le comédien a été approché par les dirigeants de l’orchestre pour élaborer et animer un spectacle qui deviendrait le prolongement scénique de l’émission Tout un cinéma, qu’il a animée à Ici Musique pendant des années. Une émission où il se plaisait à raconter les mille et un détails entourant la création des films et de leurs trames sonores.

Un intérêt qui remonte à quelques décennies déjà. « La musique de film me touche depuis toujours. Je me souviens du film comme Mon oncle Antoine et de la musique de Jean Cousineau qui m’avait ému jusqu’aux larmes. Je me rappelle aussi très bien de ma réaction en visionnant 2001, l’odyssée de l’espace, avec le passage où les astronautes s’activent sur une valse de de Strauss. Ça m’avait totalement impressionné! »

Reconnu pour sa passion vibrante pour le cinéma et la musique, l’acteur a reçu une commande spéciale il y a cinq ans : animer une émission spéciale de quatre heures sur les trames sonores durant les Fêtes.

« Ça avait marché du tonnerre de Dieu! Des familles nous écoutaient pendant leur souper des Fêtes. Par la suite, Radio-Canada m’a demandé d’en faire une émission hebdomadaire. À partir de là, ma passion est devenue un métier et j’ai porté encore plus d’attention aux trames sonores. Je faisais mes recherches, je revisionnais des films et je récoltais des tas anecdotes. Un ami m’a même fait cadeau de disque dur avec 6000 trames sonores! Je dois avouer que je n’ai pas encore passé au travers. »

Rémy Girard possédait donc toutes les connaissances requises pour participer aux choix des pièces de la soirée : Alexandre Desplat (À la croisée des mondes : La boussole d’or), Charlie Chaplin (Smile), François Dompierre (Les portes tournantes), Paul Dukas (L’apprenti sorcier), Sergueï Prokofiev (Lieutenant Kijé et Alexander Nevsky), Michel Cusson (Un homme et son pêché), Alan Silvestri (Retour vers le futur), Nino Rota (Le Parrain), Michel Legrand (Les parapluies de Cherbourg), Ennio Morricone (The Mission) et John Williams (La liste de Schindler et Star Wars).

Le 26 avril, à la Maison symphonique, il aura le plaisir de « faire écouter les films » aux amateurs de musique, comme il l’a fait à la radio pendant des années. Cliquez ici pour plus de détails.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Programmation 2016-2017 de l'OSM Voyez les images