POLITIQUE
19/04/2016 04:32 EDT | Actualisé 20/04/2017 05:12 EDT

Énergie Est: un choix du gouvernement envoie un mauvais signal, dit PKP

Le chef péquiste Pierre Karl Péladeau a établi mardi un lien entre une firme retenue pour évaluer les retombées du projet d'oléoduc Énergie Est et le chef de cabinet du ministre des Finances, Carlos Leitao.

M. Péladeau a affirmé en Chambre que Guillaume Caudron a collaboré avec Jean-Pierre Lessard, associé de la firme Aviseo Conseil, pour évaluer les retombées du Plan Nord, chiffrées à 148 milliards, en 2012.

Tous deux étaient alors directeurs du cabinet de consultants Secor-KPMG. M. Caudron est directeur de cabinet de M. Leitao depuis 2014.

Lundi, M. Leitao a affirmé qu'Aviseo avait été retenue sans appel d'offres en raison de son absence de liens contractuels passés ou présents avec l'entreprise TransCanada, promoteur du projet d'oléoduc Énergie Est.

Dans un communiqué, M. Leitao a affirmé qu'Aviseo, dont les honoraires pourront aller jusqu'à 94 820 $, avait « l'expertise en matière d'études sur les retombées économiques ainsi que l'indépendance requises ».

Plus tôt, mardi, M. Leitao, s'est défendu d'avoir fait un choix politique en attribuant sans appel d'offres un contrat pour l'évaluation des retombées économiques d'Énergie Est.

M. Leitao a affirmé que cette décision avait été prise par des fonctionnaires membres d'un comité interministériel chargé d'élaborer la position du gouvernement sur le projet de l'entreprise TransCanada.

« On a fait un choix technique, pas politique, a-t-il dit dans une mêlée de presse. Justement le politique n'avait rien à faire avec ça. »

Un des associés d'Aviseo, Pierre Lefebvre, a déclaré mardi que ses quatre partenaires et lui avaient travaillé avec M. Caudron à l'époque où ils étaient tous employés de la firme de consultants Secor, qui a ensuite été acheté par KPMG.

« Les cinq associés d'Aviseo ont travaillé pour Secor, et par la suite pour KPMG, et Guillaume Caudron a aussi travaillé pour Secor », a-t-il dit.