NOUVELLES
19/04/2016 09:04 EDT | Actualisé 20/04/2017 01:12 EDT

Des frappes aériennes auraient fait 44 morts dans le nord-ouest de la Syrie

BEYROUTH — Des frappes aériennes lancées contre deux villes sous contrôle rebelle auraient tué 44 civils dans le nord-ouest de la Syrie.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, compte au moins trois enfants parmi les victimes. Le bilan devrait s'alourdir.

Le groupe dit que les villes de Maarat al-Numan et Kafranbel, dans la province d'Idlib, ont été attaquées. Les deux villes ont été le théâtre de plusieurs manifestations contre les extrémistes et le régime Assad depuis cinq ans.

Un autre groupe, les Centres de coordination locaux, dit que le marché de Maarat al-Numan a été frappé et que des images témoignent d'une destruction importante.

Le patron de l'Observatoire, Rami Abdurrahman, affirme que ces frappes comptent parmi les plus meurtrières depuis l'entrée en vigueur d'une trêve en Syrie à la fin du mois de février.